By Marcel Proust

Du côté de chez Swann est le leading quantity du roman de Marcel Proust, À los angeles recherche du temps perdu. Il est composé de trois events, dont les titres sont : Combray Un amour de Swann Noms de will pay : le nom.

Show description

Read or Download Du côté de chez Swann PDF

Best French Literature books

Lanzarote

Realising that his New 12 months is likely to be a catastrophe, as ordinary, our narrator, on impulse, walks right into a commute organisation to booklet per week within the sunlight. delicate to his restricted ability and dislike of Muslim nations, the trip agent indicates an island jam-packed with twenty first century hedonism, set in a extraordinary lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in an outstanding translation by means of John Sturrock—takes up the subject of gay love, female and male, and dwells on how harmful sexual jealousy could be if you undergo it. Proust’s novel can also be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's so as to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the area reasonable, while Paris, thronged by way of a worldly elite, was once an ideal aim for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, fashionable English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the probably actual tale of a tender woman compelled through her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a singular mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it offers a scathing perception into the consequences of compelled vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Additional info for Du côté de chez Swann

Show sample text content

Ma pauvre Françoise, il faut que le Bon Dieu soit bien en colère après nous. Aussi, le monde d’aujourd’hui en fait trop ! Comme disait mon pauvre Octave, on a trop oublié le Bon Dieu et il se venge. » Une vive rougeur animait les joues de ma tante, c’était Eulalie. Malheureusement, à peine venait-elle d’être introduite que Françoise rentrait et avec un sourire qui avait pour yet de se mettre elle-même à l’unisson de l. a. joie qu’elle ne doutait pas que ses paroles allaient causer à ma tante, articulant les syllabes pour montrer que, malgré l’emploi du kind oblique, elle rapportait, en bonne domestique, les paroles mêmes dont avait daigné se servir le visiteur : � M. le Curé serait enchanté, ravi, si Madame Octave ne repose pas et pouvait le recevoir. M. le Curé ne veut pas déranger. M. le Curé est en bas, j’y ai dit d’entrer dans los angeles salle. » En réalité, les visites du curé ne faisaient pas à ma tante un aussi grand plaisir que le supposait Françoise et l’air de jubilation dont celle-ci croyait devoir pavoiser son visage chaque fois qu’elle avait à l’annoncer ne répondait pas entièrement au sentiment de los angeles malade. Le curé (excellent homme avec qui je regrette de ne pas avoir causé davantage motor vehicle s’il n’entendait rien aux arts, il connaissait beaucoup d’étymologies), habitué à donner aux visiteurs de marque des renseignements sur l’église (il avait même l’intention d’écrire un livre sur l. a. paroisse de Combray), los angeles fatiguait par des explications infinies et d’ailleurs toujours les mêmes19. Mais quand elle arrivait ainsi juste en même temps que celle d’Eulalie, sa visite devenait franchement désagréable à ma tante. Elle eût mieux goalé bien profiter d’Eulalie et ne pas avoir tout le monde à l. a. fois. Mais elle n’osait pas ne pas recevoir le curé et faisait seulement signe à Eulalie de ne pas s’en aller en même temps que lui, qu’elle los angeles garderait un peu seule quand il serait parti. � Monsieur le Curé, qu’est-ce que l’on me disait, qu’il y a un artiste qui a set upé son chevalet dans votre église pour copier un vitrail. Je peux dire que je suis arrivée à mon âge sans avoir jamais entendu parler d’une selected pareille ! Qu’est-ce que le monde aujourd’hui va donc chercher ! Et ce qu’il y a de plus vilain dans l’église ! — Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est ce qu’il y a de plus vilain, automobile s’il y a à Saint-Hilaire des events qui méritent d’être visitées, il y en a d’autres qui sont bien vieilles, dans ma pauvre basilique, l. a. seule de tout le diocèse qu’on n’ait même pas restaurée ! Mon Dieu, le porche est sale et old, mais enfin d’un caractère majestueux ; passe même pour les tapisseries d’Esther dont personnellement je ne donnerais pas deux sous, mais qui sont placées par les connaisseurs tout de suite après celles de Sens20. Je reconnais, d’ailleurs, qu’à côté de certains détails un peu réalistes, elles en présentent d’autres qui témoignent d’un véritable esprit d’observation. Mais qu’on ne vienne pas me parler des vitraux. Cela a-t-il du bon sens de laisser des fenêtres qui ne donnent pas de jour et trompent même los angeles vue par ces reflets d’une couleur que je ne saurais définir, dans une église où il n’y a pas deux dalles qui soient au même niveau et qu’on se refuse à me remplacer sous prétexte que ce sont les tombes des abbés de Combray et des seigneurs de Guermantes, les anciens comtes de Brabant ?

Rated 4.63 of 5 – based on 28 votes