Dirigé par Raymond Bellour.

Portrait d’un artiste insaisissable, ce cahier dessine l. a. determine a number of et déroutante d’Henri Michaux, écrivain, poète et peintre et rassemble de nombreux témoignages et essais.

Textes de : Mounir Hafez, Jacques Maritain, Bernard Collin, Jean Paulhan, A.P. de Mandiargues, Pierre Bettencourt, Karl Flinker, Paul Celan, Jacques Prévert, Carl Salomon, Allen Ginsberg, Jean-Loup Borges, Giuseppe Ungaretti, Maurice Blanchot, Alain Jouffroy, Stéphane Lupasco, Olivier Loras, man Rosolato, Delphine Todorova, Philippe Jaccottet, Michel Beaujour, René Micha, Jean Laude, Olivier de Magny, John Kenneth Simon, Marcel Arland, André Gaillard, Franz Hellens, Paul Nizan, Georges Perros, Dora Rigo Bienaimé, Georges Poulet, Robert André, Robert Bréchon, Claude Minière, Jean Roudaut, Gilbert Lascault, Gilbert Amy, Claude Lefort, Max Bense, Petru Dumitriu, Kurt Leonhard, Helmut Heissenbüttel, Richard Ellmann, Patrick Gregory, Robin Magowan, Terutoshi Hiraï, Ramon Xirau, Artur Miedzyrzesky, C.G. Bjurström, Artur Lundkvist, Magritte, Masson, Jean Starobinsky, René Bertelé, Giuseppe Capogrossi, Luc Simon, Julien Alvard, René Passeron, Asger Jorn, François d’Argent, Matta, Jean de Bosschère, Pierre Leyris, André Gide, H.P. Roché, Jules Supervielle, Alain Bosquet.

Show description

Read Online or Download Henri Michaux PDF

Best French Literature books

Lanzarote

Realising that his New yr is likely to be a catastrophe, as ordinary, our narrator, on impulse, walks right into a shuttle business enterprise to e-book every week within the sunlight. delicate to his constrained potential and dislike of Muslim nations, the trip agent indicates an island packed with twenty first century hedonism, set in a strange lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in a great translation by way of John Sturrock—takes up the topic of gay love, female and male, and dwells on how harmful sexual jealousy will be if you undergo it. Proust’s novel can also be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's in order to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the realm reasonable, whilst Paris, thronged by way of a sophisticated elite, was once an ideal aim for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, trendy English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the probably precise tale of a tender woman compelled by way of her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a singular mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it provides a scathing perception into the consequences of pressured vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Additional info for Henri Michaux

Show sample text content

Voilà son angle, très raisonnable, en 1961. De retour des Indes, encore Paris, 1965, et toujours Gregory Corso, j’allai chez Michaux déposer un mot sur sa porte. Nous nous sommes manqués pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que Gregory l’apercoive en educate de traverser los angeles rue Saint-Jacques, comme nous revenions de Saint-Germain, et hurle (comme un adolescent d’une bande new-yorkaise, decrease East facet, s’adressait à un vieux charcutier juif) a hello ! Henri ! s. Henri traversa los angeles rue, a Avez-vous reçu mon mot ? s, a Non, et vous avez reçu le mien ? s, a J e vous fixais un rendez-vous pour demain *. Nous bavardions tous les trois autour d’un réverbère, curieusement rassemblés à nouveau sur cette planète, et Michaux remarqua du coin de l’œil une jeune femme richement habillée au milieu de l. a. rue étroite, une touriste-journaliste qui pointait un appareil photograph sur nous. I1 se retourna et dissimula son visage. Moi-même, à peine connu, crus que nous avions été reconnus, et que ce serait une bonne fortune que de voir cette rencontre de hasard imprimée en ombre permanente. B: Cher Poète Ginsberg s, dit naïvement Michaux, a ils désirent certainement prendre votre photograph, je vais m’écarter. s J’étais embarrassé, je craignais qu’il pense que nous l’avions cherché dans les rues avec des photographes, pour le prendre au piège, et que nous avions un avion prêt i nous ramener aux Etats-Unis avec notre butin d’images destiné à quelque existence journal ou autre Eternité. J’allais lui dire : a Mais je pense ... je crois que c’est à uous qu’ils en veulent s, mais j’étais trop confus et plein de honte pour dire quoi que ce soit. Pendant ce temps l. a. dame nous donnait des directions. Nous demandait-elle vraiment de regarder vers elle en souriant ? a S’il vous plaît, Messieurs, pourriez-vous vous écarter ? J’essaie de prendre une picture de l. a. porte cochère qui est derrière vous. s a Non, non >, dit Michaux, U M. Ginsberg je vous prie, cette photograph n’est que pour vous - il n’avait pas entendu, pas compris, et voulait toujours se retirer de ma grossière conspiration. a Messieurs, s’il vous plaît, éloignez-vous de l. a. porte pour que je puisse prendre cette picture *, nous lança los angeles dame. Le visage de Michaux s’illumina d’une joie et d’une absurdité toute chinoise et nous continuâmes notre path comme d’exquis héros chaplinesques, nous inclinant l’un vers l’autre pour nous montrer le chemin. En attendant, loin d’avoir un avion à ma disposition, je n’avais pas d’endroit où aller et presque plus de quoi manger. Une fois revenu sur terre. Michaux, avec los angeles bonté d’un père, m’offrit quelques milliers de francs que j’acceptai honteusement. Nous prîmes rendez-vous le lendemain pour déjeuner. Cette fois nous allâmes, entre tous lieux, a los angeles Coupole, en taxi, pour manger des coquillages et des viandes rares en parlant des Indes. a Mais oii est l’immortelle poésie de l. a. jeune France ? J’ai bien lu 38 Bonnefoy, mais ce ne sont qu’abstractions ! Que voulez-vous dire par Bonnefoy, Mansour ? three a Oh, je vous ai simplement dit que Mansour était intéressante, mystique.

Rated 4.85 of 5 – based on 19 votes