By Henri-Irénée Marrou

Histoire de l'éducation dans l'Antiquité1. Le monde grec« L'éducation homérique, l'éducation spartiate, l. a. pédérastie en tant qu'éducation, l'ancienne éducation athénienne, and so forth. Autant d'ensembles bien centrés sur un problème vivant. Rien de stéréotypé. Beaucoup de grosses questions abordées et, sinon résolues, du moins discutées avec pénétration. Pas de pédantisme. Un réel et solide savoir. Le consistent souci de fournir au lecteur le moyen d'en vérifier les resources. D'un mot, un livre éclairant. Capital pour qui veut comprendre, en profondeur, les sociétés de l'Antiquité classique. »Lucien FebvreHenri-Irénée Marrou (1904-1977)Un des grands historiens de l'Antiquité tardive, spécialiste d'Augustin et de l'augustinisme, qui fut aussi critique musical sous le nom d'Henri Davenson. Il a notamment publié, au Seuil, L'Eglise de l'Antiquité tardive (1985) et Saint Augustin et l'augustinisme (2003).

Show description

Read Online or Download Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, tome 1 PDF

Best Classical Studies books

Poetics (Penguin Classics)

Crucial analyzing for all scholars of Greek theatre and literature, and both stimulating for a person attracted to literature within the Poetics, his near-contemporary account of classical Greek tragedy, Aristotle study the dramatic components of plot, personality, language and spectacle that mix to supply pity and worry within the viewers, and asks why we derive excitement from this it sounds as if painful technique.

Early Greek Philosophy (Penguin Classics)

The works gathered during this quantity shape the genuine origin of Western philosophy—the base upon which Plato and Aristotle and their successors may ultimately construct. but the significance of the Pre-Socratics thinkers lies much less of their influence—great although that was—than of their staggering highbrow ambition and ingenious achieve.

Discourses and Selected Writings (Penguin Classics)

A brand new translation of the influential teachings of the nice Stoic philosopherDESPITE BEING BORN into slavery, Greco-Roman thinker Epictetus turned the most influential thinkers of his time. Discourses and chosen Writings is a transcribed selection of casual lectures given by way of the thinker round advert 108.

The Laws (Penguin Classics)

Within the legislation, Plato describes in interesting element a entire process of laws in a small agricultural utopia he named Magnesia. His legislation not just govern crime and punishment, but in addition shape a code of behavior for all elements of existence in his excellent state—from schooling, game and faith to sexual behaviour, marriage and ingesting events.

Extra info for Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, tome 1

Show sample text content

Sixty three. Hipp. mi. 368 d. sixty four. PLAT. Prot. 312 b. sixty five. Gorg. 485 a ; THC. eleven, forty, 1 ; EUR. ap. ENN. Fr. Sc. 376. sixty six. Nub. 184-186. sixty seven. Cyn. thirteen. sixty eight. identification. 12. sixty nine. PAUS. VI, 7, three. 70. identity. VI, thirteen, 1. seventy one. PLAT. Prot. 310 a s. seventy two. Phaedr. 227 a. CHAPITRE VI Les maîtres de la tradition classique : I. Platon A l. a. génération des grands Sophistes et de Socrate, féconde, mais inchoative et tumultueuse, en succède une autre, à qui revient le mérite d’avoir conduit l’éducation vintage, longtemps attardée à un stade archaïque, ou incertaine de son devenir, à sa maturité et à cette Forme définitive qui, subsistant intacte en dépit de l’évolution ultérieure, définit aux yeux de l’histoire son originalité. Ce progrès décisif s’est accompli au début du IVe siècle (j’oserai préciser : pendant les décades 390 et 380) et il est dû, essentiellement, à l’œuvre de deux grands maîtres : Isocrate (436-338) et Platon (427-348) ; le ideal a ouvert son école en 393, le moment en 387. Non que ces deux hommes, ni leur temps, aient introduit beaucoup d’innovations dans les associations et les innovations éducatives : ils n’ont fait que trier et mettre au element celles de leurs prédécesseurs. Leur motion, beaucoup plus profonde, a consisté à dégager, de façon distincte et définitive, dans leur propre pensée et dans los angeles moral sense vintage, les cadres généraux de l. a. haute culture ; en même temps, et par contre-coup, ils se sont trouvés définir ceux de l’éducation. Le most effective fait à enregistrer est que cet idéal de los angeles tradition old se présente à nous sous une double forme : los angeles civilisation classique n’a pas undertakeé un sort particular de tradition, et par suite d’éducation ; elle s’est partagée entre deux formes rivales, entre lesquelles elle n’a jamais pu se résoudre à effectuer un choix définitif : l’une de variety philosophique, l’autre de sort oratoire, dont Platon pour los angeles première, Isocrate pour l’autre, ont été les promoteurs. Il serait trop basic, et profondément inexact, de faire de l’un l’héritier de Socrate, du moment celui des Sophistes et de leur rivalité une uncomplicated reconduction du débat de los angeles génération précédente. Les choses sont en réalité plus complexes et le réseau d’influences plus enchevêtré : c’est ce que montre los angeles place originale assumée par les � petits » Socratiques, Phédon d’Elis, Euclide de Mégare, Aristippe de Cyrène, Eschine et Antisthène, ces derniers Athéniens. Les petits Socratiques. Si mal connus qu’ils soient, leur témoignage atteste qu’on ne peut sans imprudence identifier le platonisme au socratisme authentique : eux aussi sont des disciples de Socrate et, bien qu’Antisthène, par exemple, ait été aussi l’élève de Gorgias1, des disciples fervents : leur enseignement se position sous le signe du Maître ; comme Platon, ils avaient écrit des Dialogues Socratiques : on ne peut exclure a priori l’idée qu’ils aient pu, mieux que Platon, conserver certains characteristics authentiques du visage, sans doute complexe, de leur inspirateur commun. Je n’ai pas à étudier ici leur pensée proprement philosophique (on sait qu’elle a ecu une impression considérable : frayant los angeles voie, par l. a. critique du platonisme et de l’aristotélisme, aux écoles hellénistiques : stoïcisme et épicurisme), mais seulement leur apport à l’évolution des idées pédagogiquesI.

Rated 4.00 of 5 – based on 16 votes