By Henri-Irénée Marrou

Histoire de l'éducation dans l'Antiquité2. Le monde romain« L'éducation homérique, l'éducation spartiate, l. a. pédérastie en tant qu'éducation, l'ancienne éducation athénienne, and so on. Autant d'ensembles bien centrés sur un problème vivant. Rien de stéréotypé. Beaucoup de grosses questions abordées et, sinon résolues, du moins discutées avec pénétration. Pas de pédantisme. Un réel et solide savoir. Le consistent souci de fournir au lecteur le moyen d'en vérifier les resources. D'un mot, un livre éclairant. Capital pour qui veut comprendre, en profondeur, les sociétés de l'Antiquité classique. »Lucien FebvreHenri-Irénée Marrou (1904-1977)Un des grands historiens de l'Antiquité tardive, spécialiste d'Augustin et de l'augustinisme, qui fut aussi critique musical sous le nom d'Henri Davenson. Il a notamment publié, au Seuil, L'Eglise de l'Antiquité tardive (1985) et Saint Augustin et l'augustinisme (2003).

Show description

Read Online or Download Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, tome 2 PDF

Best Classical Studies books

Poetics (Penguin Classics)

Crucial examining for all scholars of Greek theatre and literature, and both stimulating for a person drawn to literature within the Poetics, his near-contemporary account of classical Greek tragedy, Aristotle research the dramatic parts of plot, personality, language and spectacle that mix to provide pity and worry within the viewers, and asks why we derive excitement from this it sounds as if painful technique.

Early Greek Philosophy (Penguin Classics)

The works amassed during this quantity shape the real beginning of Western philosophy—the base upon which Plato and Aristotle and their successors might finally construct. but the significance of the Pre-Socratics thinkers lies much less of their influence—great even though that was—than of their stunning highbrow ambition and imaginitive succeed in.

Discourses and Selected Writings (Penguin Classics)

A brand new translation of the influential teachings of the good Stoic philosopherDESPITE BEING BORN into slavery, Greco-Roman thinker Epictetus grew to become some of the most influential thinkers of his time. Discourses and chosen Writings is a transcribed number of casual lectures given through the thinker round advert 108.

The Laws (Penguin Classics)

Within the legislation, Plato describes in interesting aspect a complete process of laws in a small agricultural utopia he named Magnesia. His legislation not just govern crime and punishment, but in addition shape a code of behavior for all facets of lifestyles in his perfect state—from schooling, recreation and faith to sexual behaviour, marriage and ingesting events.

Extra info for Histoire de l'éducation dans l'Antiquité, tome 2

Show sample text content

L’éducation body. Ce caractère apparaît nettement dans le style fait à l’éducation physique13. En Grèce, dès les temps homériques, elle avait european tendance à s’éloigner de sa primitive finalité militaire pour s’orienter vers le game désintéressé, les performances et l. a. compétition. Rien de tel chez les vieux Romains : bien entendu, ce peuple de soldats-laboureurs ne méprise pas les qualités physiques, mais l’éducation donnée à l. a. jeunesse reste, en ce domaine comme ailleurs, strictement utilitaire ; voyez, chez Plutarque, ce que le vieux Caton fait apprendre à son fils : l’escrime, lancer le javelot, jouer de l’épée, voltiger, piquer chevaux et manier toutes armes ; combattre à coups de poing, endurer le froid et le chaud, passer à l. a. nage le courant d’une rivière impétueuse et froide49. Les poètes aiment à évoquer les exercices militaires de los angeles jeunesse au Champ de Mars, galopant dans le soleil et los angeles poussière, avant de se jeter dans le Tibre50. Il n’y a pas de game à proprement parler : en latin, ludus c’est ou l’entraînement ou un jeu ; le mot, à los angeles différence du grec άγών, n’implique pas de façon nette l. a. thought de compétition ; le lecteur songera, par exemple, aux divertissements rustiques, si joliment évoqués par Virgile51 : les bergers s’exerçant au javelot en tirant sur un orme ou affrontant leurs corps vigoureux sur une rustique palestre… Sans doute, avec le temps, les ludi deviennent des cérémonies plus officielles, plus solennelles, mais j’y aperçois moins de compétition que des exhibitions, encore que los angeles vanité pût s’y satisfaire ainsi que le désir de briller, de se faire remarquer52. Sans doute aussi, l’éducation body, au moins pour les jeunes nobles, ne se cantonnera pas toujours dans l. a. préparation militaire : nous verrons, au haut empire, l. a. jeunesse groupée en golf equipment assez analogues aux collèges éphébiques et consacrés à des exercices physiques dont le caractère pré-militaire est assez effacé. Mais il est intéressant de souligner (car cet point de l’éducation romaine est souvent négligé) que ce recreation romain s’est développé dans un sens profondément unique. Le fondement du recreation grec, c’est l’athlétisme pur, l. a. palestre et le stade ; l. a. jeunesse romaine préférera toujours le cirque et l’amphithéâtre. Le cirque : l’équitation, à Rome comme en Grèce, est le game noble par excellence, mais, tel qu’il est pratiqué par l. a. jeunesse aristocratique, il se réalise moins dans les classes que dans les défilés en armes, l. a. voltige (que n’ignorait pas non plus los angeles Grèce hellénistique : c’était une spécialité des Tarentins53), le carrousel aux évolutions compliquées, ludus serpentis54, et surtout ludus Troiae, exercice qui remontait à l’époque étrusque et qui connut un grand renouveau à partir de Sulla et surtout d’Auguste55. Avec le cirque, les combats de l’amphithéâtre : si extraordinaire que los angeles selected puisse paraître, ils n’étaient pas réservés aux professionnels, esclaves ou condamnés ; l’escrime, apprise sous l. a. course d’un gladiateur56 faisait partie de l’éducation l. a. plus raffinée, comme on le voit par le cas de Titus57.

Rated 4.89 of 5 – based on 32 votes