By Albert Camus

Jean-Baptiste Clamence is a soul in turmoil. Over numerous drunken nights he regales an opportunity acquaintance together with his tale. From this winning former legal professional and possible version citizen a compelling, self-loathing catalogue of guilt, hypocrisy and alienation pours forth. "The Fall" (1956) is an excellent portrayal of a guy who has glimpsed the hollowness of his lifestyles. yet past depicting one man's disillusionment, Camus's novel exposes the common human and its absurdities - and our innocence that, as soon as misplaced, can by no means be recaptured.

Show description

Read Online or Download La Chute (Folio) (French Edition) PDF

Similar French Literature books

Lanzarote

Realising that his New yr is likely to be a catastrophe, as traditional, our narrator, on impulse, walks right into a commute service provider to booklet per week within the sunlight. delicate to his constrained capability and dislike of Muslim international locations, the shuttle agent indicates an island filled with twenty first century hedonism, set in a weird and wonderful lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in an outstanding translation by way of John Sturrock—takes up the topic of gay love, female and male, and dwells on how damaging sexual jealousy will be in the event you undergo it. Proust’s novel is usually an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's to be able to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the area reasonable, while Paris, thronged by means of a worldly elite, used to be an ideal goal for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, fashionable English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the possible actual tale of a tender lady compelled by means of her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a singular mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it offers a scathing perception into the results of compelled vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Additional info for La Chute (Folio) (French Edition)

Show sample text content

Asseyez-vous, je vous prie. Vous regardez cette pièce. Nue, c'est vrai, mais propre. Un Vermeer, sans meubles ni casseroles. Sans livres, non plus, j'ai cessé de lire depuis longtemps. Autrefois, ma maison était pleine de livres à moitié lus. C'est aussi dégoûtant que ces gens qui écornent un foie gras et font jeter le reste. D'ailleurs, je n'aime plus que les confessions, et les auteurs de confession écrivent surtout pour ne pas se confesser, pour ne rien dire de ce qu'ils savent. Quand ils prétendent passer aux aveux, c'est le second de se méfier, on va maquiller le cadavre. Croyez-moi, je suis orfèvre. Alors, j'ai coupé court docket. Plus de livres, plus de vains objets non plus, le strict nécessaire, internet et verni comme un cercueil. D'ailleurs, ces lits hollandais, si durs, avec des draps immaculés, on y meurt dans un linceul déjà, embaumés de pureté. Vous êtes curieux de connaître mes aventures pontificales ? Rien que de banal, vous savez. Aurai-je l. a. strength de vous en parler ? Oui, il me semble que los angeles fièvre diminue. Il y a si longtemps de cela. C'était en Afrique où, grâce à M. Rommel, l. a. guerre flambait. Je n'y étais pas mêlé, non, rassurez-vous. J'avais déjà coupé à celle d'Europe. Mobilisé bien sûr, mais je n'ai jamais vu le feu. Dans un sens, je le regrette. Peut-être cela aurait-il changé beaucoup de choses ? L'armée française n'a pas european besoin de moi sur le entrance. Elle m'a seulement call foré de participer à l. a. retraite. J'ai retrouvé Paris ensuite, et les Allemands. J'ai été tenté par l. a. Résistance dont on commençait à parler, à peu près au second où j'ai découvert que j'étais patriote. Vous souriez ? Vous avez tort. Je fis ma découverte dans les couloirs du métro, au Châtelet. Un chien s'était égaré dans le labyrinthe. Grand, le poil raide, une oreille cassée, les yeux amusés, il gambadait, flairait les mollets qui passaient. J'aime les chiens d'une très vieille et très fidèle tendresse. Je les aime parce qu'ils pardonnent toujours. J'appelai celui-ci qui hésita, visiblement conquis, l'arrière-train enthousiaste, à quelques mètres devant moi. A ce second, un jeune soldat allemand qui marchait allègrement me dépassa. Arrivé devant le chien, il lui caressa l. a. tête. Sans hésiter, l'animal lui emboîta le pas, avec le même enthousiasme, et disparut avec lui. Au dépit, et à l. a. sorte de fureur que je sentis contre le soldat allemand, il me fallut bien reconnaître que ma réaction était patriotique. Si le chien avait suivi un civil français, je n'y aurais même pas pensé. J'imaginais au contraire ce sympathique animal devenu mascotte d'un régiment allemand et cela me mettait en fureur. Le try out était donc convaincant. Je gagnai los angeles sector Sud avec l'intention de me renseigner sur l. a. Résistance. Mais une fois rendu, et renseigné, j'hésitai. L'entreprise me paraissait un peu folle et, pour tout dire, romantique. Je crois surtout que l'action souterraine ne convenait ni à mon tempérament, ni à mon goût des sommets aérés. Il me semblait qu'on me demandait de faire de l. a. tapisserie dans une cave, à longueur de jours et de nuits, en attendant que des brutes viennent m'y débusquer, défaire d'abord ma tapisserie et me traîner ensuite dans une autre cave pour m'y frapper jusqu'à los angeles mort.

Rated 4.85 of 5 – based on 43 votes