By René Barjavel

Des expéditions scientifiques françaises révèlent en Antarctique un sign émis par un émetteur provenant de los angeles profondeur des glaces. Ils décident d'entreprendre des fouilles afin de découvrir d'où vient ce sign. Ils découvrent les ruines d'une vieille civilisation et les scientifiques du monde entier prosperous vers le website pour aider à explorer et comprendre. los angeles planète entière assiste à l'exploration through los angeles télévision satellite tv for pc, et découvre en même temps que les explorateurs une sphère en or dans laquelle se trouvent en hibernation les corps nus d'un homme et d'une femme dont los angeles tête est recouverte d'un casque d'or qui masque leur visage. Simon, médecin qui fait partie de l'expédition scientifique, décide avec ses collègues de procéder au réveil des corps, mais en commençant par los angeles femme vehicle les scientifiques tâtonnent sur los angeles méthode de réveil et le corps de l. a. femme est en bien meilleur état que celui de l'homme. Eléa est alors réveillée. Grâce à une desktop apposée sur son entrance, elle montre à los angeles télévision l'histoire de son monde, los angeles sienne propre et celle de son compagnon Païkan, et remark los angeles guerre a détruit sa civilisation. Son monde est le même que le nôtre, mais pas à l. a. même époque, elle vivait 900 000 ans avant nous, dans un monde bien plus avancé que le nôtre, à l'aube d'une guerre nucléaire qui a dévasté los angeles terre entière...

Show description

Read Online or Download La nuit des temps (French Edition) PDF

Similar French Literature books

Lanzarote

Realising that his New yr is likely to be a catastrophe, as ordinary, our narrator, on impulse, walks right into a go back and forth supplier to publication per week within the sunlight. delicate to his constrained potential and dislike of Muslim nations, the commute agent indicates an island jam-packed with twenty first century hedonism, set in a weird and wonderful lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in an outstanding translation via John Sturrock—takes up the subject of gay love, female and male, and dwells on how damaging sexual jealousy might be if you happen to undergo it. Proust’s novel can also be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's for you to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the realm reasonable, while Paris, thronged by means of a sophisticated elite, used to be an ideal aim for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, trendy English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the doubtless real tale of a tender woman compelled by way of her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a singular mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it provides a scathing perception into the consequences of pressured vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Extra info for La nuit des temps (French Edition)

Show sample text content

J’ai cru que c’était attainable. Nous avons ôté nos clés. Quelques jours après, nous avons dû nous séparer. Elle était assez intelligente pour comprendre qu’elle ne pouvait trouver le bonheur auprès de personne, pas même de son enfant. Quand il est né, elle me l’a envoyé. C’était Doa... « Doa, à son journey, a reçu de l’ordinateur une réponse négative. Son caractère est très doux, mais son intelligence est supérieure à los angeles mienne. Elle ne trouvera son égal nulle half. Si elle vit... » los angeles voix de Coban s’étouffa. Il effaça l’image. ŕ Ne croyez-vous pas que j’aime Doa au moins autant que vous aimez Païkan ? Ne croyez-vous pas que si j’obéissais à des Ŕ 186 Ŕ motifs égoïstes, c’est elle que j’enfermerais avec moi dans l’Abri ? Ou que je resterais près d’elle, en abandonnant avec joie ma position au n° 2 ? Mais je connais le n° 2, je sais ce que valent ses connaissances et ce que valent les miennes. L’ordinateur a european raison de me désigner. Il ne s’agit plus d’amour, plus de sentiments, plus de nous-mêmes. Nous sommes en face d’un devoir qui nous dépasse. Nous avons, vous et moi, à préserver los angeles vie universelle et à refaire le monde. ŕ Ecoutez-moi bien, Coban, dit Eléa, je me moque du monde, je me moque de l. a. vie, de celle des hommes et de celle de l’univers. Sans Païkan, il n’y a plus d’univers, il n’y a plus de vie. Donnez-moi Païkan dans l’Abri, et je vous bénirai jusqu’au fond de l’Eternité ! ŕ Je ne peux pas, dit Coban. ŕ Donnez-moi Païkan ! Restez auprès de votre fille ! Ne los angeles laissez pas mourir seule abandonnée de vous ! ŕ Je ne peux pas, dit Coban à mi-voix. Son visage exprimait à l. a. fois sa résolution et sa tristesse infinie. Cet homme était au bout d’un strive against qui le laissait brisé. Mais sa décision était prise, une fois pour toutes. Il n’avait pas pu construire un Abri plus grand. Le gouvernement, tout soak upé par Gonda 1 et le monstre substantial qui s’y blottissait, s’était désintéressé du projet de Coban, l’avait laissé faire mais avait refusé de l’aider. C’était l’Université seule qui avait fait l’Abri. Cette fabrication, cet enfantement avaient mobilisé toute sa puissance énergétique, toutes les ressources de ses machines, de ses labos, et de ses crédits. C’était le fruit distinct d’une plante énorme. Il ne contiendrait que deux graines, une troisième le condamnerait à périr. Même petite. Même Doa. Il ne pouvait recevoir qu’un homme, et qu’une femme. ŕ Alors, prenez une autre femme ! cria Eléa. Il y en a des hundreds of thousands ! ŕ Non, dit Coban, il n’y en a pas des thousands, il y en avait cinq, et il n’y a plus que vous... L’ordinateur vous a choisie parce que vous êtes exceptionnelle. Non, pas une autre femme, et pas un autre-homme, c’est vous et c’est moi ! N’en parlons plus, je vous en prie, cela est décidé. ŕ Vous et moi ? dit Eléa. Ŕ 187 Ŕ ŕ Vous et moi ! dit Coban. ŕ Je vous hais, dit Eléa. ŕ Je ne vous aime pas, dit Coban. Cela importe peu. ŕ Ecoutez, Coban, dit une voix, le président Lokan veut vous parler et vous voir. ŕ Je l’écoute et le regarde, dit Coban. L’image de Lokan se dressa dans un coin de los angeles pièce.

Rated 4.47 of 5 – based on 23 votes