By Nicolas de Chamfort

L. a. plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri. - Chamfort

« Le philosophe fournit une imaginative and prescient du monde ; le moraliste suggest un regard sur l’existence. Affecté de los angeles bile noire, Chamfort n’a pas l. a. tête d’un raisonneur. Le travail intellectuel le rase. À l’instar de Montaigne, il n’étudie que ce qui lui plaît. » Frédéric Schiffter

Show description

Read or Download La pensée console de tout PDF

Similar Philosophy books

In Praise of Doubt: How to Have Convictions Without Becoming a Fanatic

“A booklet of significant functional knowledge through authors who've profound perception into the highbrow dynamics governing modern existence. ”—Dallas Willard, writer of figuring out Christ Today In In compliment of Doubt, world-renowned social scientists, Peter L. Berger (The Homeless brain, Questions of religion) and Anton C.

Enlightenment: Britain and the Creation of the Modern World

For generations the normal concentration for these wishing to appreciate the roots of the fashionable global has been France at the eve of the Revolution. Porter definitely recognizes France's value, yet the following makes an overpowering case for consideringBritain the real domestic of modernity - a rustic pushed via an exuberance, variety and tool of invention similar in simple terms to twentieth-century the US.

Better Never to Have Been: The Harm of Coming into Existence

Most folks think that they have been both benefited or no less than no longer harmed via being introduced into life. hence, in the event that they ever do think about whether or not they should still deliver others into existence---rather than having childrens with out even pondering whether or not they should---they presume that they do them no damage.

Griffin on Human Rights

Human rights are the most debatable and extensively mentioned rules in modern politics, ethics, and legislation. In contemporary many years, the philosophy of human rights has turn into some of the most full of life parts in philosophy. some of the most major members to the controversy has been James Griffin, previously White's Professor of ethical Philosophy on the collage of Oxford.

Extra info for La pensée console de tout

Show sample text content

De là vient que l'amour n'existe pas, ou du moins ne dure pas, entre des êtres dont l'un est trop inférieur à l'autre ; et ce n'est element là l'effet de los angeles vanité, c'est celui d'un juste amour-propre dont il serait absurde et most unlikely de vouloir dépouiller l. a. nature humaine. l. a. vanité n'appartient qu'à l. a. nature faible ou corrompue ; mais l'amour-propre, bien connu, appartient à los angeles nature bien ordonnée. CDIII Les femmes ne donnent à l'amitié que ce qu'elles empruntent à l'amour. CDIV Une laide impérieuse, et qui veut plaire, est un pauvre qui commande qu'on lui fasse l. a. charité. CDV L'amant trop goalé de sa maîtresse semble l'aimer moins, et vice versa. En serait-il des sentiments du cœur comme des bienfaits ? Quand on n'espère plus pouvoir les payer, on tombe dans l'ingratitude. CDVI los angeles femme qui s'estime plus pour les qualités de son âme ou de son esprit que pour sa beauté est supérieure à son sexe. Celle qui s'estime plus pour sa beauté que pour son esprit ou pour les qualités de son âme est de son sexe. Mais celle qui s'estime plus pour sa naissance ou pour son rang, que pour sa beauté, est hors de son sexe, et au-dessous de son sexe. CDVII Il paraît qu'il y a dans le cerveau des femmes une case de moins, et dans leur cœur une fibre de plus que chez les hommes. Il fallait une business enterprise particulière pour les rendre capables de supporter, soigner, caresser des enfants. CDVIII C'est à l'amour maternel que los angeles nature a confié l. a. conservation de tous les êtres ; et, pour assurer aux mères leur récompense, elle l'a mise dans les plaisirs, et même dans les peines attachées à ce délicieux sentiment. CDIX En amour, tout est vrai, tout est faux ; et c'est l. a. seule selected sur laquelle on ne puisse pas dire une absurdité. CDX Un homme amoureux qui plaint l'homme raisonnable me paraît ressembler à un homme qui lit des contes de fées, et qui raille ceux qui lisent l'histoire. CDXI L'amour est un trade orageux, qui finit toujours par une banqueroute ; et c'est los angeles personne à qui on fait banqueroute qui est déshonorée. CDXII Une des meilleures raisons qu'on puisse avoir de ne se marier jamais, c'est qu'on n'est pas tout à fait los angeles dupe d'une femme, tant qu'elle n'est element l. a. vôtre. CDXIII Avez-vous jamais connu une femme qui, voyant un de ses amis assidu auprès d'une autre femme ait supposé que cette [autre] femme lui fût cruelle ? On voit par là l'opinion qu'elles ont les unes des autres. Tirez vos conclusions. CDXIV Quelque mal qu'un homme puisse penser des femmes, il n'y a pas de femme qui n'en pense encore plus mal que lui. CDXV Quelques hommes avaient ce qu'il faut pour s'élever au-dessus des misérables considérations qui rabaissent les hommes au-dessous de leur mérite. Mais le mariage, les liaisons de femmes les ont mis au niveau de ceux qui n'approchaient pas d'eux. Le mariage, l. a. galanterie sont une sorte de conducteur qui fait arriver ces petites passions jusqu'à eux. CDXVI J'ai vu, dans le monde, quelques hommes et quelques femmes qui ne demandent pas l'échange du sentiment contre le sentiment, mais du procédé contre le procédé, et qui abandonneraient ce dernier marché s'il pouvait conduire à l'autre.

Rated 4.63 of 5 – based on 22 votes