By Annie Ernaux

A fragmented and mostly retrospective description of a daughter's dating along with her father, La Place offers with problems with sexuality, social sta nding and alienation. this may be an obtainable and interesting addition to French experiences classes.

Show description

Read or Download La Place (Folio Series, No 1722) (French Edition) PDF

Similar France books

The Perfect Meal: In Search of the Lost Tastes of France

IACP Cookbook Award Winner (Culinary Travel)John Baxter's the appropriate Meal is a component grand journey of France, half background of French food, taking readers on a trip to find and delight in the various world's nice cultural achievements sooner than they disappear thoroughly. probably the most respected and intricate components of French food are at risk of disappearing as outdated methods of agriculture, butchering, and cooking fade and are forgotten.

A Case of Curiosities

Tells of the weird adventures of an 18th-century watchmaker and mechanical wizard - Claude web page. Maimed by means of surgical procedure on the age of 12, his handbook dexterity destines him to develop into one among Europe's such a lot talented inventors whilst he acquires the abilities of the enamelist and watchmaker.

When Paris Went Dark: The City of Light Under German Occupation, 1940-1944

The spellbinding and revealing chronicle of Nazi-occupied Paris On June 14, 1940, German tanks entered a silent and approximately abandoned Paris. 8 days later, France permitted a humiliating defeat and overseas career. thus, an eerie feel of normalcy settled over the town of sunshine. Many Parisians keenly tailored themselves to the situation-even allied themselves with their Nazi overlords.

The Patagonian Hare: A Memoir

"Even if I lived 100 lives, I nonetheless would not be exhausted. " those phrases seize the depth of the reviews of Claude Lanzmann, a guy whose acts have consistently been a negation of resignation: a member of the French Resistance at 16, a chum to Jean-Paul Sartre and a lover to Simone de Beauvoir, and the director of flicks together with essentially the most vital movies within the background of cinema, Shoah.

Additional info for La Place (Folio Series, No 1722) (French Edition)

Show sample text content

Mon père avait enfin sa façade en crépi blanc, ses rampes de néon, déjà les cafetiers qui avaient du aptitude revenaient au colombage normand, aux fausses poutres et aux vieilles lampes. Soirs repliés à compter l. a. recette. « On leur donnerait los angeles marchandise qu’ils ne viendraient pas chez vous. » Chaque fois qu’un magasin nouveau s’ouvrait dans Y…, il allait faire un travel du côté, à vélo. Ils sont arrivés à se maintenir. Le quartier s’est prolétarisé. À los angeles position des cadres moyens partis habiter les immeubles neufs avec salle de bains, des gens à petit funds, jeunes ménages ouvriers, familles nombreuses en attente d’une H. L. M. « Vous paierez demain, on est gens de revue. » Les petits vieux étaient morts, les suivants n’avaient plus los angeles permission de rentrer saouls, mais une clientèle moins gaie, plus rapide et payante de buveurs occasionnels leur avait succédé. L’impression de tenir maintenant un débit de boissons convenable. Il est venu me chercher à l. a. fin d’une colonie de vacances où j’avais été monitrice. Ma mère a crié hou-hou de loin et je les ai aperçus. Mon père marchait voûté, baissant los angeles tête à reason du soleil. Ses oreilles se détachaient, un peu rouges sans doute parce qu’il venait de se faire couper les cheveux. Sur le trottoir, devant los angeles cathédrale, ils parlaient très fortress en se chamaillant sur l. a. course à prendre pour le retour. Ils ressemblaient à tous ceux qui n’ont pas l’habitude de sortir. Dans los angeles voiture, j’ai remarqué qu’il avait des taches jaunes près des yeux, sur les tempes. J’avais pour l. a. première fois vécu loin de los angeles maison, pendant deux mois, dans un monde jeune et libre. Mon père était vieux, crispé. Je ne me sentais plus le droit d’entrer à l’Université. Quelque selected d’indistinct, une gêne après les repas. Il prenait de los angeles magnésie, redoutant d’appeler le médecin. À los angeles radio, enfin, le spécialiste de Rouen lui a découvert un polype à l’estomac, qu’il fallait enlever rapidement. Ma mère lui reprochait sans cesse de se faire du souci pour rien. Culpabilité, en plus, de coûter cher. (Les commerçants ne profitaient pas encore de los angeles sécurité sociale. ) Il disait, « c’est une tuile ». Après l’opération, il est relaxationé le moins longtemps attainable à l. a. clinique et il s’est remis lentement à los angeles maison. Ses forces étaient perdues. Sous peine d’une déchirure, il ne pouvait plus soulever de casiers, travailler au jardin plusieurs heures d’affilée. Désormais, spectacle de ma mère courant de los angeles cave au magasin, soulevant les caisses de livraison et les sacs de patates, travaillant double. Il a perdu sa fierté à cinquante-neuf ans. « Je ne suis plus bon à rien. » Il s’adressait à ma mère. Plusieurs sens peut-être. Mais désir de reprendre le dessus, de s’habituer encore. Il s’est mis à chercher ses aises. Il s’écoutait. l. a. nourriture est devenue une selected bad, bénéfique ou maléfique suivant qu’elle passait bien ou lui revenait en reproche. Il reniflait le bifteck ou le merlan avant de les jeter dans los angeles poêle. los angeles vue de mes yaourts lui répugnait. Au café, dans les repas de famille, il racontait ses menus, discutait avec d’autres des soupes maison et des potages en sachet, and so forth.

Rated 4.75 of 5 – based on 46 votes