Le Tartuffe ou l’Imposteur est une comédie en cinq actes (comportant respectivement five, four, 7, eight et 7 scènes) et en vers (1 962 alexandrins) de Molière représentée pour l. a. première fois le five février 1669 sur l. a. scène du Palais-Royal. Une première model en trois actes avait été créée, sous le titre de «Tartuffe ou l'Hypocrite», au château de Versailles le 12 mai 1664 dans le cadre des quatre jours de prolongation des fêtes intitulées Les Plaisirs de l'Île enchantée. Une deuxième model, en cinq actes et intitulée «Panulphe ou l'Imposteur», avait été créée le five août 1667 au Palais-Royal et aussitôt interdite. On a longtemps cru que Molière l'avait écrite en réaction aux agissements de los angeles Compagnie du Saint-Sacrement, mais on sait aujourd'hui que cette effect a été considérablement exagérée par les historiens anticléricaux de l. a. fin du XIXe et du début du XXe siècle. En fait, dans l. a. mesure où les dévots qui étaient présents à los angeles Cour critiquaient le libertinage des mœurs (et les amours adultères du roi), le luxe, les fêtes, los angeles politique de status et même l. a. politique extérieure du royaume[réf. nécessaire], Molière a été tenté, après avoir fait l. a. satire de los angeles belief traditionnelle (et donc catholique) du mariage dans L'École des femmes, de lancer une satire de los angeles dévotion. En proposant un spectacle dans lequel les dévots sont présentés soit comme des ridicules (Orgon) soit comme des hypocrites (Tartuffe), il savait qu'il obtiendrait l'approbation du roi, les applaudissements de los angeles plus grande partie de l. a. Cour et les rires de l'aristocratie mondaine, qui était l. a. partie influente de son public dans son théâtre du Palais-Royal... Une famille est déchirée ; sous le masque d'une faith austère, un intrus s'est installé, a conquis Orgon, le maître de maison, et sème le désordre : il courtise en mystery l. a. femme de son hôte, convoite sa fille et ses biens. Et Orgon n'y voit que du feu... sacré ! En 1664, Molière montre, dans le Tartuffe, les hazards de l'imposture et de l'aveuglement. Deux fois interdite à l'époque, sa pièce est plus que jamais d'actualité. Et si le rire restait le meilleur moyen de combattre le fanatisme ? Personnages: Madame Pernelle : mère d'Orgon et favorable à Tartuffe qui est, d'après elle, un personnage pieux et first rate. Dès los angeles scène d'exposition, elle est immédiatement disqualifiée par Molière : elle incarne l'aveuglement d'une génération dépassée. D'ailleurs, elle sera los angeles dernière personne à comprendre son erreur. Orgon : mari d'Elmire et fils de Madame Pernelle. C'est une personne naïve et entêtée. Elmire : femme d'Orgon. Contrairement à Orgon, elle est présentée comme un personnage entièrement positif. Elle est caractérisée par deux termes: los angeles discrétion et l'efficacité. En effet, sans les interventions intempestives de Damis, l. a. pièce aurait pu se terminer bien plus tôt. Elle est le dernier recours pour démêler des events familiales complexes (mariage entre Tartuffe et Mariane). Damis : fils d'Orgon et frère de Mariane, il a reçu le caractère de son père (colérique) mais ses activities demeurent inefficaces. Mariane : fille d'Orgon, sœur de Damis et amante de Valère. Elle est très timide et plutôt passive. Valère : amant de Mariane. Cléante : beau-frère d'Orgon. Personnage calme, réfléchi et clever. C'est pourquoi il essaye de raisonner Tartuffe à l'acte IV. Tartuffe : pretend dévot. Hypocrite et pique-assiette. Il n'arrive pas avant l. a. scène 2 de l'acte III et sera absent pendant presque tout l'acte V. Dorine : suivante de Mariane. Personnage plein de bon sens et de franc parler. Monsieur unswerving : sergent royal5 Un exempt : officier royal chargé des arrestations. Flipote : servante de Madame Pernelle.

Show description

Read or Download Le Tartuffe (French Edition) PDF

Best French Literature books

Lanzarote

Realising that his New 12 months is likely to be a catastrophe, as ordinary, our narrator, on impulse, walks right into a commute organisation to ebook every week within the sunlight. delicate to his constrained skill and dislike of Muslim nations, the trip agent indicates an island jam-packed with twenty first century hedonism, set in a extraordinary lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in a good translation by means of John Sturrock—takes up the topic of gay love, female and male, and dwells on how damaging sexual jealousy will be when you endure it. Proust’s novel can be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's for you to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the realm reasonable, whilst Paris, thronged by way of a worldly elite, used to be an ideal objective for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, trendy English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the doubtless precise tale of a tender woman compelled by means of her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a singular mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it offers a scathing perception into the results of compelled vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Extra resources for Le Tartuffe (French Edition)

Show sample text content

MADAME PERNELLE Taisez-vous, et songez aux choses que vous dites. Ce n’est pas lui tout seul qui blâme ces visites ; Tout ce tracas qui go well with les gens que vous hantez, Ces carrosses sans cesse à l. a. porte plantés, Et de tant de laquais le bruyant assemblage Font un éclat fâcheux dans tout le voisinage. Je veux croire qu’au fond il ne se passe rien ; Mais enfin on en parle, et cela n’est pas bien. CLÉANTE Hé ! voulez-vous, Madame, empêcher qu’on ne cause ? Ce serait dans los angeles vie une fâcheuse selected, Si pour les sots discours où l’on peut être mis, Il fallait renoncer à ses meilleurs amis. Et quand même on pourrait se résoudre à le faire, Croiriez-vous obliger tout le monde à se taire ? Contre l. a. médisance il n’est element de rempart ; À tous les sots caquets14 n’ayons donc nul égard ; Efforçons-nous de vivre avec toute innocence, Et laissons aux causeurs une pleine licence*. DORINE Daphné, notre voisine, et son petit époux Ne seraient-ils aspect ceux qui parlent mal de nous ? Ceux de qui los angeles conduite offre le plus à rire Sont toujours sur autrui les premiers à médire ; Ils ne manquent jamais de saisir promptement L’apparente lueur du moindre attachement, D’en semer los angeles nouvelle avec beaucoup de joie, Et d’y donner le travel* qu’ils veulent qu’on y croie. Des15 activities d’autrui, teintes de leurs couleurs*, Ils pensent dans le monde autoriser les leurs, Et sous le pretend espoir de quelque ressemblance, Aux intrigues qu’ils ont donner de l’innocence, Ou faire ailleurs tomber quelques characteristics partagés De ce blâme public dont ils sont trop chargés. MADAME PERNELLE Tous ces raisonnements ne font rien à l’affaire : On sait qu’Orante mène une vie exemplaire ; Tous ses soins vont au Ciel, et j’ai su par des gens Qu’elle condamne castle le train16 qui vient céans*. DORINE L’exemple est admirable, et cette dame est bonne : Il est vrai qu’elle vit en austère personne ; Mais l’âge dans son âme a mis ce zèle* ardent, Et l’on sait qu’elle est prude à son corps défendant. Tant qu’elle a pu des cœurs attirer les hommages, Elle a castle bien joui de tous ses avantages ; Mais, voyant de ses yeux tous les brillants baisser, Au monde, qui los angeles quitte, elle veut renoncer, Et du voile pompeux d’une haute sagesse De ses attraits usés déguiser l. a. faiblesse. Ce sont là les retours des coquettes du temps. Il leur est dur de voir déserter les galants. Dans un tel abandon, leur sombre inquiétude Ne voit d’autre recours que le métier de prude ; Et l. a. sévérité de ces femmes de bien Censure toute selected, et ne pardonne à rien ; Hautement d’un chacun elles blâment l. a. vie, Non element par charité, mais par un trait d’envie Qui ne saurait souffrir* qu’une autre ait les plaisirs Dont le penchant de l’âge a sevré leurs désirs. MADAME PERNELLE Voilà les contes bleus17 qu’il vous faut pour vous plaire. Ma bru, l’on est chez vous contrainte de se taire, automobile Madame à jaser tient le dé18 tout le jour. Mais enfin, je prétends discourir à mon journey. Je vous dis que mon fils n’a rien fait de plus sage Qu’en recueillant chez soi ce dévot personnage ; Que le Ciel au besoin l’a céans* envoyé, Pour redresser à tous votre esprit fourvoyé ; Que pour votre salut vous le devez entendre, Et qu’il ne reprend rien qui ne soit à reprendre.

Rated 4.13 of 5 – based on 45 votes