By Maryline Desbiolles

Rien ne le destinait à être peintre. Et ce rien, ce rien dont il style, ce brouillard est peut-être ce qui lui a défendu de jamais s'établir, de jamais composer avec le monde que los angeles peinture aurait dû révolutionner, comme il l'a cru un temps. Romanichel avant toute selected : celui qui l'attrapera n'est pas né. Plutôt que le retenir, tenter un pas de danse, inédit, avec lui.

Show description

Read Online or Download Les Draps du peintre PDF

Best French Literature books

Lanzarote

Realising that his New 12 months is likely to be a catastrophe, as traditional, our narrator, on impulse, walks right into a trip employer to publication per week within the sunlight. delicate to his restricted capability and dislike of Muslim international locations, the shuttle agent indicates an island packed with twenty first century hedonism, set in a extraordinary lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in an excellent translation by way of John Sturrock—takes up the subject of gay love, female and male, and dwells on how damaging sexual jealousy will be if you happen to endure it. Proust’s novel can also be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's with a view to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the 12 months of the realm reasonable, while Paris, thronged through a sophisticated elite, used to be an ideal goal for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, trendy English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the possible actual tale of a tender woman pressured by means of her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a unique mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it offers a scathing perception into the results of pressured vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Additional info for Les Draps du peintre

Show sample text content

Drap pendu, et qui sèche derrière los angeles maison. Je vois nettement l’herbe plus abondante et plus verte sous les cordes à linge où je joue, et cueille des pâquerettes, des violettes. l. a. couleur des pétales contre le vert cru de l’herbe sous le linge étendu. Ce sont les années 60. J’ignore tout des utopies de mes aînés, j’ignore qu’il écrit dans une lettre du five août 69 : � il n’y a pas d’art au-dessus des classes », dit Lénine, j’ignore tout des utopies, mais, sans le savoir, mon enfance baigne en elles. Drap ballant, quand on est dessous on ne sait pas si on est sofaé ou debout. Il est temps que je le rencontre, deux fois en tout et pour tout. los angeles première fois, c’était à Paris, dans le quartier du Marais, il y a presque vingt ans, rue Quincampoix, il me semble, à moins que le mot Quincampoix ne chevauche celui de quincaillerie au sortir de laquelle je crois bien l’avoir vu. Pas plus de cinq mins, on me l’a présenté, il était avec une jeune femme, il était pressé, je le revois, saisi dans le mouvement de filer à son rendez-vous, incliné du côté du temps qui presse, mais nous hélant encore depuis l’autre côté de los angeles rue, on se verra bientôt, manger à l. a. maison, il faut que vous veniez, je n’ai pas remarqué qu’il boitait, je ne sais rien de son histoire, je jurerais que c’était l’hiver, qu’il faisait froid, qu’il y avait même du brouillard, et que nous nous débattions dans ces vapeurs pour nous apercevoir un petit peu malgré tout. dans le can pay du brouillard disparaissent nos noms et nos contours mais plus brillante est los angeles pupille et plus vive los angeles couleur de nos iris l. a. seule couleur de nos iris los angeles seconde fois, c’est autre selected. On avait fini par venir en effet, et il nous attendait pour déjeuner, mais c’était peut-être huit ou dix ans après l. a. quincaillerie de Quincampoix. l. a. seconde fois, c’était dans le moulin de Sens. Et en écrivant le mot moulin, de nouveau l’envie irrésistible de dire non, de passer sous silence l. a. rencontre au moulin, de rebrousser chemin, de ne rien découvrir, mais nous approchons des bâtiments blancs un peu à l’écart de los angeles ville, que nous n’avons pas trouvés tout de suite malgré les explications de celui chez qui nous allions enfin déjeuner. On avait dû s’arrêter, entrer dans une menuiserie sur le bord de l. a. path et questionner un ouvrier. Nous longions l. a. rivière, l’Yonne, los angeles rivière qui coule à Sens s’appelle l’Yonne, nous ne pouvions pas manquer le moulin, un peu à l’écart de los angeles ville. Non, en effet, continuez tout droit, cinq cents, six cents mètres, vous verrez les bâtiments blancs. Le ciel est blanc aussi mais d’un blanc laiteux de froid. Il me semble que je ne peux l’apercevoir qu’enveloppé de brouillard, ou émergeant de los angeles pluie ou d’entre les flocons, se moquant éperdument de l. a. neige accrochée à ses cheveux, comme l. a. maladie l’a rendu insensible au froid, et comme, sans doute aussi, en homme du Nord, il a une longue habitude de ces climats. Il a déménagé tant de fois, dans un périmètre étroit, Sens étant au plus loin du element de départ, de l. a. boueuse Briis-sous-Forge, comme s’il s’agissait à chaque fois de tout recommencer à partir du même, presque du même, un écart de quelques kilomètres, Marcoussis, Bures-sur-Yvette, Les Ulis, Orsay, Mulleron, Janvry, Authon-la-Plaine, Arcueil, Sens donc, au plus loin, presque un exil, réorganiser l’atelier, los angeles maison ou l’appartement, les enfants, un nouvel amour, d’autres enfants, los angeles solitude, surtout los angeles solitude, tout reprendre à zéro, mais avec l. a. même ligne d’horizon, les grands champs plats, et ce froid coupant, l’hiver, il finit par posséder plusieurs maisons à l. a. fois, il est comme Cadet Rousselle, est-ce pour cela qu’il ne s’installe jamais vraiment ou parce qu’il ne sait pas faire autrement, que le confort serait décidément trop bourgeois, parce qu’il ne connaît rien d’autre que le campement, même quand il sera riche, et peut-être même surtout quand il sera riche et qu’il pourra être suffisamment libre pour se foutre encore plus du souci qu’ont les pauvres de faire propre, d’arranger du mieux attainable, suffisamment libre ou gagné par los angeles grand-mère de Briis, je ne sais pas trancher, gagné par los angeles grand- mère et enclos dans sa maison vague, enclos dans les odeurs de merde et de graillon, devenu l. a. grand-mère à l’ascendance noire, s’épaississant du corps lourd de l. a. grand-mère et boitant avec elle ?

Rated 4.55 of 5 – based on 50 votes