By Colette Piat

Marie Arnault, blonde, belle, intelligente et femme à los angeles volonté hors du commun, est courtisée par son beau-père, un puissant juge. Elle n'a alors que quinze ans et aime passionnément le fils du seigneur voisin, Jacob de Préclair.

Le magistrat charisma raison des amoureux: Jacob est envoyé aux galères, Marie s'enfuit à Paris. Elle est invitée à l. a. cour, refuse d'accorder ses charmes au roi et échoue à los angeles criminal de l. a. Salpêtrière. Et son destin bascule: Colbert vient de créer l'institution des «Filles du Roy», destinée à trouver des épouses aux colons de los angeles Nouvelle-France.

C'est ainsi que Marie half vers los angeles colonie, où l'attendent l. a. vie impolite, l. a. lutte contre le froid, les Amérindiens, les animaux sauvages, mais aussi des étés magnifiques, des amours qui ne le seront pas moins et un will pay ensorcelant.

Les débuts de l'immigration au Québec, los angeles vie dans los angeles France du siècle de Louis XIV, les amours passionnés d'une femme à l. a. volonté hors du commun: Colette Piat brosse avec Les Filles du Roy une fresque colorée. Docteure en droit privé et public depuis l'âge de 19 ans, elle a été avocate à los angeles Cour d'appel de Paris. Se consacrant exclusivement à l'écriture depuis de nombreuses années, elle a écrit plusieurs romans, dont Marion De Lorme (Grasset), Le père Joseph: le maître de Richelieu (Grasset), Julien et Marguerite (Albin Michel) et Mémoires de Clotilde (Flammarion).

Show description

Read or Download Les filles du roy PDF

Best France books

The Perfect Meal: In Search of the Lost Tastes of France

IACP Cookbook Award Winner (Culinary Travel)John Baxter's the right Meal is an element grand journey of France, half background of French food, taking readers on a trip to find and take pleasure in the various world's nice cultural achievements sooner than they disappear thoroughly. the most respected and complicated components of French delicacies are at risk of disappearing as outdated methods of agriculture, butchering, and cooking fade and are forgotten.

A Case of Curiosities

Tells of the weird adventures of an 18th-century watchmaker and mechanical wizard - Claude web page. Maimed by way of surgical procedure on the age of 12, his handbook dexterity destines him to turn into one among Europe's such a lot talented inventors whilst he acquires the talents of the enamelist and watchmaker.

When Paris Went Dark: The City of Light Under German Occupation, 1940-1944

The spellbinding and revealing chronicle of Nazi-occupied Paris On June 14, 1940, German tanks entered a silent and approximately abandoned Paris. 8 days later, France accredited a humiliating defeat and international career. for this reason, an eerie feel of normalcy settled over town of sunshine. Many Parisians keenly tailored themselves to the situation-even allied themselves with their Nazi overlords.

The Patagonian Hare: A Memoir

"Even if I lived 100 lives, I nonetheless would not be exhausted. " those phrases seize the depth of the stories of Claude Lanzmann, a guy whose acts have continually been a negation of resignation: a member of the French Resistance at 16, a pal to Jean-Paul Sartre and a lover to Simone de Beauvoir, and the director of films together with the most vital movies within the background of cinema, Shoah.

Extra resources for Les filles du roy

Show sample text content

Ma foi, tu vas le voir. Molière m’a dit que, d’après Thomas, tu savais danser ? — Un peu. — Le Roi entend donner prochainement à Versailles des fêtes extraordinaires pour sa dernière... amie Mademoiselle de Lavallière. On prévoit des divertissements sans repos : � les Plaisirs de l’Île Enchantée �. Une folie comme Sa Majesté les aime... — Pour sa maîtresse ? — À mon sens, pour lui-même. C’est un moyen d’affirmer sa puissance. Lulli, Molière, tous travaillent comme des fous pour que cela soit prêt. Il faudra bien des gens nécessaires à los angeles comédie, à los angeles danse, à los angeles musique, à l. a. cuisine... — Et vous pensez que moi... Je l’interrogeai d’un regard suppliant. — À los angeles delicacies, ma fille, je ne vois que là pour votre emploi. J’avais déjà les yeux pleins de larmes. Il me prit un baiser, jeta un œil inquisiteur sur mon corsage et conclut : — N’aie crainte, petite. On t’a vue danser. Eh bien, on te fera danser. — Et le Roi ? — Ma foi, Sa Majesté goûte les Jeanneton autant que le pouvoir. Ce sera à toi de le prendre par le bout du nez ou quelque autre extrémité... Lagrange se mit à rire aux éclats de sa farce tandis que je me mettais à rougir. Ses voisins lui demandèrent les raisons de sa joie. Il ne se healthy pas prier pour répéter son propos et l’« extrémité � du Roi amena los angeles tablée à s’esclaffer en commun, les propos grivois se trouvant relayés, amplifiés, exaltés. Molière réussit à prendre l. a. parole au milieu du tumulte : — Vous souvenez-vous de Visée ? Ce fessu de l’enfer qui m’a poursuivi de sa hargne ? — Un de plus, murmura Mademoiselle Béjart. Gros René l. a. coupa : — J’y suis. � Ne vous a-t-il pris, Agnès, autre selected ? — Eh oui, il m’a... — Quoi ? — Pris... Euh... Le... [31] � — C’est bien cela, Molière, c’est bien de lui dont il s’agit ? — Cette face de Carême a dénoncé ces répliques comme une obscénité... Une nouvelle tournée de vin healthy repartir les rires. Seul Poquelin demeurait sombre. Je le regrettai. Il me parut, en tout temps, citadel aimable. Ses manières étaient bien engageantes. En dépit de ses soucis, dont le Roi et les jaloux n’étaient pas les moindres, il témoignait d’honnêteté et bonté. Dès qu’il sut par Thomas ma d’orpheline égarée, il devint paternel. On dit que le meilleur est las, au bout d’un mois, de donner à manger à son frère ; mais celui-ci, comme les autres comédiens qui l’imitaient en cela, ne se fatigua pas, jusqu’aux fêtes, de me voir à sa desk. Je ne vis jamais tant de bonté, de franchise, que parmi ces gens-là, peut-être libertins, mais qui me parurent bien dignes de représenter les personnages des princes sur le théâtre, leur prêtant des vertus qui n’étaient que les leurs. Catherine, je vous le mande. Gardez-en l. a. mémoire. Ils m’ont, eux aussi, donné los angeles major au pire second. Je n’aurai garde de l’oublier. * * * Nous fûmes à Versailles le 30e avril. Un Versailles bien différent de celui dont l’image se répand en Nouvelle-France. Au second de ces fêtes, le futur palais n’était alors qu’une modeste résidence de campagne ; un pavillon de briques, de pierres, d’ardoises agrandi, par le père du Roi, de deux ailes et où des ouvriers s’affairaient pour des agrandissements plus importants.

Rated 4.01 of 5 – based on 9 votes