By Paul-Émile Victor

En 1882 et 1883, les eskimos du Groenland, découverts les danois en 1894, ont ecu deux hivers de famine et n'étaient plus que four hundred. Sur les 50 de Nougaguitsek, seule Ayatok est sauvée de justesse après avoir mangé des peaux mais pas de morts comme d'autres, morts de coliques. D'autres s'étaient jetés dans l'eau. Certains remangent de l'homme après los angeles famine. Les éclopés sont tués avant les migrations.

Show description

Read Online or Download Les Survivants du Groenland PDF

Best France books

The Perfect Meal: In Search of the Lost Tastes of France

IACP Cookbook Award Winner (Culinary Travel)John Baxter's the ideal Meal is an element grand journey of France, half background of French food, taking readers on a trip to find and savour many of the world's nice cultural achievements sooner than they disappear thoroughly. essentially the most respected and complicated components of French delicacies are at risk of disappearing as previous methods of agriculture, butchering, and cooking fade and are forgotten.

A Case of Curiosities

Tells of the unusual adventures of an 18th-century watchmaker and mechanical wizard - Claude web page. Maimed through surgical procedure on the age of 12, his handbook dexterity destines him to develop into certainly one of Europe's such a lot proficient inventors whilst he acquires the abilities of the enamelist and watchmaker.

When Paris Went Dark: The City of Light Under German Occupation, 1940-1944

The spellbinding and revealing chronicle of Nazi-occupied Paris On June 14, 1940, German tanks entered a silent and approximately abandoned Paris. 8 days later, France accredited a humiliating defeat and international profession. as a result, an eerie feel of normalcy settled over town of sunshine. Many Parisians keenly tailored themselves to the situation-even allied themselves with their Nazi overlords.

The Patagonian Hare: A Memoir

"Even if I lived 100 lives, I nonetheless would not be exhausted. " those phrases catch the depth of the stories of Claude Lanzmann, a guy whose acts have continuously been a negation of resignation: a member of the French Resistance at 16, a chum to Jean-Paul Sartre and a lover to Simone de Beauvoir, and the director of flicks together with probably the most very important movies within the background of cinema, Shoah.

Additional info for Les Survivants du Groenland

Show sample text content

Mais oui. Tu n’y crois pas ? — Oh ! si. Pourquoi pas ? » Sans enlever l. a. pipe de sa bouche, Kâra cria : « Yôsepi ! Doumidia ! — Oui, répondit Yôsepi. Nous venons. » Quelques instants plus tard, Doumidia et Yôsepi arrivaient, pareillement boursouflé. « Racontez les tas d’airelles », dit Kâra. Et tous deux confirmèrent ce que Kâra venait de me dire. Il y avait trois ans de cela… À cette époque, Yôsepi avait quatorze ans et Doumidia grab. Je demandai alors : « Vous les avez ramassées ? — Oh ! non… automobile nous aurions pu en mourir… — Mais ces tas pouvaient avoir été faits par quelqu’un d’autre ? — Par qui ? Nous étions les seuls à Tokroda… — Oui, évidemment. » Après un silence qu’elle me laissa pour méditer, Kâra continua de parler et, tout en fumant sa pipe, elle me raconta les histoires les plus invraisemblables. Soudain, par un de ces coq-à-l’âne qui lui étaient habituels et qui me déroutaient tellement au début de mon séjour que je perdais parfois plus d’une demi-heure à reprendre l’histoire de bout en bout pour essayer de l. a. comprendre, elle passa, sans même une virgule dans sa voix, du récit d’une femme morte que quatre hommes ne pouvaient porter, à un autre récit non moins curieux. Elle se pencha vers moi et me dit, baissant l. a. voix : « Kristian, hein ? — Oui, eh bien ? — Il avait un frère, Nangak. Tu sais ? — Non. Il ne m’en a jamais parlé. — Oui. Il ne t’en a jamais parlé, évidemment. Comme il ne t’a jamais parlé de son frère aîné qui a été tué, ni de son père le chamaneviii. Nous n’aimons pas parler de tout cela quand c’est dans notre famille, parce que “cela” pourrait se venger encore sur nous… Nangak était un paresseux, un grand paresseux. Il ne croyait à rien. Il se moquait de son propre père. Il disait n’avoir jamais “vu”, et qu’il ne croirait que ce qu’il verrait. » Kâra avait parlé d’un trait. Elle reprit haleine, se moucha violemment dans ses doigts, et continua : « Il ne se plaisait nulle half. Il avait toujours envie d’être ailleurs. Quand il y était, il se montrait mécontent. Il était bien à plaindre. Un été, il partit avec sa famille pour chasser le phoque à Tassidârtik et y rencontrer des amis. Quand ils eurent chassé, bavardé, chanté, dansé, vint los angeles fin de l’été. Ils rentrèrent s’installer pour l’hiver. L’oumiakix partit devant. Puis les hommes en kayak. Et, bien loin derrière eux, Nangak qui pleurnichait tout seul dans son kayak. Cela l’ennuyait de partir. Cela l’ennuyait de pagayer. Bientôt, il fut si loin que l’oumiak et les autres kayaks le perdirent de vue. Ils arrivèrent le soir à Koumiout. Ils hissèrent oumiak et kayaks à terre, montèrent l. a. tente, firent cuire los angeles viande des phoques tués en cours de path, l. a. mangèrent. l. a. nuit vint. Et avec elle, Nangak arriva. Il remorquait deux phoques ! Jamais il n’avait rien tué à los angeles chasse auparavant. Tout le monde s’étonna. Tout le monde le félicita. Tout le monde voulut fêter les premiers phoques de Nangak. Mais il n’était pas content material. Deux phoques, c’était trop pour lui, trop difficile à remorquer. Pendant que les autres chantaient et dansaient, il s’endormit.

Rated 4.45 of 5 – based on 27 votes