By Claude Arnaud

Peu d'écrivains se sont autant aimés, enviés et jalousés que Proust et Cocteau.

Très peu établirent une relation affective et brilliant aussi riche, on l'ignore parfois. Tel un frère élevé une génération plus tôt, Proust montrait une admiration sans borne pour ce cadet qui le faisait rire aux larmes et manifestait à 20 ans le brio et l. a. faculté qui lui manquaient encore, à près de forty ans. Il l'aima d'un amour most unlikely et frustrant, comme tant d'autres avant lui...

Comment l. a. scenario s'est-elle retournée ? Pourquoi Proust pèse-t-il tant sur un paysage littéraire que Cocteau semble toujours traverser en lièvre, un siècle plus tard ? Aurait-il contribué à lui nuire ? Le most effective des autofictionneurs aurait-il european besoin d'éliminer ses modèles ?

Vénérons le saint littéraire, apprenons à connaître l'assassin.

Show description

Read Online or Download Proust contre Cocteau PDF

Best French Literature books

Lanzarote

Realising that his New 12 months is likely to be a catastrophe, as traditional, our narrator, on impulse, walks right into a commute company to e-book every week within the sunlight. delicate to his constrained ability and dislike of Muslim international locations, the shuttle agent indicates an island filled with twenty first century hedonism, set in a strange lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in an exceptional translation through John Sturrock—takes up the subject matter of gay love, female and male, and dwells on how harmful sexual jealousy should be should you endure it. Proust’s novel can also be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's with a purpose to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the area reasonable, while Paris, thronged through a worldly elite, used to be an ideal aim for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, fashionable English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the likely real tale of a tender woman compelled by way of her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a singular mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it supplies a scathing perception into the consequences of pressured vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Additional info for Proust contre Cocteau

Show sample text content

A los angeles fin de 1913, Gide envisage déjà d’en publier deux puis, sur l’insistance de leur auteur, sept. Marqué par le double rigorisme protestant et littéraire, le comité directeur, Ghéon excepté, oppose pourtant un non catégorique à l’arrivée de ce héraut de los angeles vieille poésie salonnarde : Cocteau risquerait d’entraîner dans son sillage des figures aussi maniérées et poudrées que Maurice Rostand, une standpoint cauchemardesque pour Gide et pour Ghéon lui-même, partisans d’amours archiviriles. � Il n’existe peut-être pas à l’heure actuelle dans Paris de personnalité plus représentative de tout ce que nous détestons, de ce qui nous est le plus foncièrement ennemi, écrit Copeau à Gide, au début de 1914. Cocteau ne sera jamais des nôtres. L’admettre serait provoquer (…) le chagrin, voire los angeles honte, de Gaston Gallimard. » Le coup est impolite pour Cocteau : alors qu’elle reconnaît enfin Proust, los angeles NRF le renvoie, seul, aux salons dont ils sont tous deux issus, sans que son aîné semble vouloir mettre toutes ses forces dans l. a. stability. Proust, qui s’accorde des dons de sourcier pour influer en faveur de ses proches, autant qu’il déplore de ne pouvoir le faire pour lui, préfère prudemment s’abriter derrière les oukases de ses nouveaux maîtres. Impatient de devenir le grand Proust, le petit Marcel achèverait-il de conjurer le type en desserrant les liens qui le rattachent à sa préhistoire mondaine ? Ou craint-il, alors que les portes du Panthéon s’ouvrent à lui, de subir l. a. punition d’Orphée en se retournant vers Eurydice-Cocteau ? Le keepsake des louanges faciles que ce dernier recueille depuis cinq ans s’efface. Monsieur Cocteau est doué, mais à son don il faut maintenant qu’il se voue, avait prévenu Ghéon : les fees proustiennes contre l’idolâtrie et l’imitation deviennent enfin audibles. Cueilli à froid, Cocteau comprend qu’il doit cesser de mêler sa voix à d’autres et plonger seul en lui. Echo de ces inquiétudes nouvelles, il lui arrive de chercher en rêve son père, qui est mort et qui en même temps ne l’est pas, parmi les cacatoès du Jardin d’Acclimatation. Cet oiseau condamné à répéter, ce géniteur aux abilities suivistes de peintre disent à demi-mot ses craintes. Ne s’est-il pas trahi en affirmant que chacun porte un perroquet sur l’épaule gauche et un singe sur l’épaule droite – l’un chargé de redire ce que l’usage a déjà consacré, l’autre d’en rire par l’imitation ? Il décide d’en finir avec ces revenues bêtes. Impatient de tuer le jeune pour vieux qu’il est devenu, il jette au feu les moules où il coulait ses alexandrins, les poèmes d’Anna de Noailles mais aussi les toiles de Blanche, cet aîné de vingt-huit ans qui s’étonnait de le voir sentir comme lui en tout. Après ces années de dispersion géniale et de mimétisme exalté, un besoin de recueillement et de solitude le saisit. Ces hécatombes de bibelots, ces autodafés de paperasses fouettent l. a. mollesse, douchent l’âme, écrit-il. Pressé d’entrer dans le siècle de l’énergie vitale annoncé par Nietzsche et Stravinsky, il rompt avec les surcharges mythologiques qui pesaient sur ses poèmes � symbolistes » et start à fréquenter les ateliers des peintres cubistes.

Rated 4.32 of 5 – based on 23 votes