By Jean Giraudoux

De 1928, date des premières représentations de Siegfried, à sa mort, en janvier 1944, Jean Giraudoux a écrit une quinzaine de pièces de théâtre qui font de lui, avec Claudel, l'auteur français le plus vital de l. a. première moitié du XXe siècle.
S'il a continué à être joué et lu depuis l. a. guerre, c'est qu'il a été le dernier écrivain à croire que le théâtre faisait partie intégrante de los angeles littérature. Loin de tout réalisme, ce théâtre prolonge jusqu'à nous les prestiges du classicisme français, dont Giraudoux a retrouvé le kind en le teintant d'ironie savante. l. a. tradition, chez lui, ne peut faire oublier son modernisme ni son appartenance à une époque qu'il a voulu placer entre les parenthèses de deux guerres.
Grand créateur de personnages, vus souvent à travers les acteurs prestigieux de los angeles troupe de Jouvet qui les ont interprétés en prime, Giraudoux se signale à nous non seulement pas los angeles perfection de l'écriture, mais par une sensibilité qui lui fait retrouver, si abstrait et si raffiné soit-il, los angeles réalité des passions. Son humour léger ne l'écarte pas non plus d'une morale du bonheur, où l'éternel féminin joue un rôle de prime plan.
Qu'il utilise les grands thèmes classiques ou qu'il invente des occasions et des personnages inédits, le théâtre de Giraudoux, plus grave qu'il ne paraît, veut nous réconcilier avec l. a. vie. man Dumur

Show description

Read or Download Theatre complet - Tome 3 PDF

Best Theatre books

Plays: Ivanov; The Seagull; Uncle Vanya; Three Sisters; The CherryOrchard (Penguin Classics)

5 masterful dramatic works from one of many world's best-loved playwrightsAt a time whilst the Russian theatre was once ruled via formulaic melodramas and farces, Chekhov created a brand new kind of drama that laid naked the standard lives, loves and yearnings of standard humans. Ivanov depicts a guy stifled through state of being inactive and misplaced idealism, and The Seagull contrasts a tender man's egocentric romanticism with the stoicism of a lady cruelly deserted through her lover.

Resurrection Blues: A Prologue and Two Acts

Arthur Miller’s penultimate play, Resurrection Blues, is a darkly comedian satirical allegory that poses the query: What could take place if Christ have been to seem on the earth this day? In an unidentified Latin American kingdom, normal Felix Barriaux has captured an elusive progressive chief. The insurgent, recognized by means of a variety of names, is rumored to have played miracles through the geographical region.

Life Is a Dream (Penguin Classics)

The masterwork of Spain’s preeminent dramatist—now in a brand new verse translationLife Is a Dream is a piece many carry to be the best instance of Spanish Golden Age drama. Imbued with hugely poetic language and humanist beliefs, it's an allegory that considers contending subject matters of unfastened will and predestination, phantasm and truth, performed out opposed to the backdrop of court docket intrigue and the recovery of non-public honor.

Sophocles II: Ajax, The Women of Trachis, Electra, Philoctetes, The Trackers (The Complete Greek Tragedies)

Sophocles II includes the performs “Ajax,” translated through John Moore; “The girls of Trachis,” translated via Michael Jameson; “Electra,” translated by means of David Grene; “Philoctetes,” translated by way of David Grene; and “The Trackers,” translated by way of Mark Griffith. Sixty years in the past, the collage of Chicago Press undertook a momentous venture: a brand new translation of the Greek tragedies that may be the final word source for lecturers, scholars, and readers.

Extra resources for Theatre complet - Tome 3

Show sample text content

Voulez-vous parier ? Oh ! pardon ! Elle courtroom vers le poète. LE CHAMBELLAN. - Chevalière !... ONDINE. - C'est ce qu'il y a de plus beau au monde, n'est-ce pas ? LE POÈTE. - Quand elle tombe des rochers, éclaboussant los angeles belladone et l'ancolie, sans conteste ! ONDINE. - l. a. cascade, ce qu'il y a de plus beau au monde ! Je crois que vous devenez fou ! LE POÈTE. - Je vois. Vous parlez de l. a. mer ? ONDINE. - De los angeles mer ? Cette saumure ? Cette danse de Saint-Guy ? Mais vous m'insultez ! LE CHAMBELLAN. - Chevalière ! ONDINE. - Voilà l'autre qui nous rappelle. Comme c'est dommage ! Nous nous entendions si bien ! Elle revient près du chambellan. LE CHAMBELLAN. - Qu'est-ce qu'ils racontent ! Chevalière, nous reprendrons un autre jour cette leçon. J'ai juste le temps de vous apprendre l. a. query que vous posera aujourd'hui le roi comme à toute débutante, sur le héros dont il porte le nom, sur Hercule. Il lui fut donné, parce que dans son berceau il écrasa sous son derrière un orvet qui s'y fourvoyait par mégarde. Vous êtes los angeles sixième débutante de l'année. Il vous demandera son sixième travail. Écoutez bien, je vous ferai répéter, et par saint Roch, je vous supplie de ne plus vous absenter de l. a. dialog pour aller bavarder avec le poète. ONDINE. - Oh justement ! J'oubliais ! Merci de me le rappeler !... C'est très urgent ! LE CHAMBELLAN. - Mais je l'interdis ! Elle courtroom au-devant du poète. ONDINE. - Vous me plaisez. LE POÈTE. - Je suis confus, mais le chambellan attend. Qu'avez-vous à me dire de si urgent ? ONDINE. - Cela... LE CHAMBELLAN. - Je crois qu'ils deviennent fous ! Chevalière ! ONDINE.. - Je parlais des assets tout à l'heure, des resources sous-marines, quand le printemps fleurit au fond du lac... Le jeu est de les trouver à leur jaillissement. C'est soudain une eau qui se débat au milieu de l'eau. On essaie de l. a. comprimer des deux mains. On est inondé d'une eau qui n'a contacté que l'eau. Il en est une tout près d'ici, dans l'étang. Allez au-dessus d'elle. Regardez-y votre reflet. Vous vous y verrez comme vous êtes, le plus beau des hommes... LE POÈTE. - Les leçons du chambellan portent leur fruit. LE CHAMBELLAN. - Walter, je vous rends responsable ! Quand Hercule eut tué le poisson, chevalière... ONDINE. - Hercule a tué un poisson ? LE CHAMBELLAN. - Oui, le plus grand, l'hydre de Lerne. ONDINE. - Alors, je me bouche les oreilles ! Je ne veux rien savoir des assassins. LE CHAMBELLAN. - C'est infernal ! On entend un grand bruit au-dehors. L'illusionniste paraît. LE CHAMBELLAN. - Et quelle est cette scène, maintenant ? L'ILLUSIONNISTE. - Celle qui vient ? Je n'en suis pas responsable. UNE DAME. - Le optimum baiser de Hans et de Bertha ? L'ILLUSIONNISTE. - Non, bien pis : los angeles première mésentente du chevalier et d'Ondine. Elle vient à son heure. Hans paraît. UN web page. - Votre mari, Madame. ONDINE. - Viens vite, Hans chéri, le grand maître m'apprend à mentir. LE CHEVALIER. - Laisse-moi, j'ai à lui parler. ONDINE. - Touche sa major. Tu verras comme elle est sèche !... Je mens bien, n'est-ce pas, chambellan ?... LE CHEVALIER. - Silence, Ondine. ONDINE. - Toi, tu es très laid, et je te hais.

Rated 4.55 of 5 – based on 27 votes