By Émile Zola

Le Figaro du 23 janvier 1868 à propos de Thérèse Raquin : «C'est le résidu de toutes les horreurs. Le sujet est easy, le remords body de deux amants qui tuent le mari mais qui, ce mari tué, n'osent plus s'étreindre, vehicle voici le supplice délicat qui les attend : "Ils poussèrent un cri et se pressèrent davantage, afin de ne pas laisser entre leur chair de position pour le noyé. Et ils sentaient toujours des lambeaux de Camille, qui s'écrasait ignoblement entre eux." Enfin, un jour, ces deux forçats de l. a. morgue tombent épuisés, empoisonnés, l'un sur l'autre, devant le fauteuil de l. a. vieille mère paralytique, qui jouit intérieurement de ce châtiment par lequel son fils est vengé... Forçons les romanciers à prouver leur expertise autrement que par des emprunts aux tribunaux et à l. a. voirie.»

Show description

Read or Download Thérèse Raquin PDF

Best Literary Classics books

Dubliners

A definitive variation of maybe the best brief tale assortment within the English languageJames Joyce’s Dubliners is a bright and unflinching portrait of “dear soiled Dublin” on the flip of the 20th century. those fifteen tales, together with such unforgettable ones as “Araby,” “Grace,” and “The Dead,” delve into the center of town of Joyce’s start, shooting the cadences of Dubliners’ speech and portraying with a nearly brute realism their outer and internal lives.

The Log from the Sea of Cortez (Penguin Classics)

Within the years after the 1939 book of Steinbeck’s masterful The Grapes of Wrath, Steinbeck and his novel more and more grew to become the guts of extreme controversy and censorship. looking for a respite from the nationwide level, Steinbeck and his shut pal, biologist Ed Ricketts, launched into a month lengthy marine specimen-collecting day trip within the Gulf of California, which ended in their collaboration at the Sea of Cortez.

The Pickwick Papers (Penguin Classics)

'One of my life's maximum tragedies is to have already learn Pickwick Papers - i cannot return and skim it for the 1st time' Fernando PessoaFew first novels have created as a lot well known pleasure because the Pickwick Papers - a comic book masterpiece that catapulted its twenty-four-year-old writer to speedy reputation.

The Conquest of New Spain (Penguin Classics)

Brilliant, robust and soaking up, it is a first-person account of 1 of the main startling army episodes in historical past: the overthrow of Montezuma's doomed Aztec Empire by means of the ruthless Hernan Cortes and his band of adventurers. Bernal Díaz del Castillo, himself a soldier less than Cortes, provides a fascinatingly particular description of the Spanish touchdown in Mexico in 1520 and their amazement on the urban, the exploitation of the natives for gold and different treasures, the expulsion and flight of the Spaniards, their regrouping and eventual trap of the Aztec capital.

Additional resources for Thérèse Raquin

Show sample text content

Ils ne se demandèrent pas un immediate ce que deviendrait Mme Raquin. Laurent avait rencontré, quelques semaines auparavant, un de ses anciens camarades de collège, alors préparateur chez un chimiste célèbre qui s'occupait beaucoup de toxicologie. Ce camarade lui avait fait visiter le laboratoire où il travaillait, lui montrant les appareils, lui nommant les drogues. Un soir, lorsqu'il se fut décidé au meurtre, Laurent, comme Thérèse buvait devant lui un verre d'eau sucrée, se souvint d'avoir vu dans ce laboratoire un petit flacon de grès, contenant de l'acide prussique. En se rappelant ce que lui avait dit le jeune préparateur sur les effets terribles de ce poison qui foudroie et laisse peu de strains, il songea que c'était là le poison qu'il lui fallait. Le lendemain, il réussit à s'échapper, il rendit visite à son ami, et, pendant que celui-ci avait le dos tourné, il vola le petit flacon de grès. Le même jour, Thérèse profita de l'absence de Laurent pour faire repasser un grand couteau de delicacies, avec lequel on cassait le sucre, et qui était tout ébréché. Elle cacha le couteau dans un coin du buffet. 1 L'ancienne position Saint-Michel : c'est notre position Edmond-Rostand. l. a. position que nous connaissons fut achevée en 1860. XXXII Le jeudi qui suivit, l. a. soirée chez les Raquin, comme les invités continuaient à appeler le ménage de leurs hôtes, fut d'une gaieté toute particulière. Elle se prolongea jusqu'à onze heures et demie. Grivet, en se retirant, déclara ne jamais avoir crossé des heures plus agréables. Suzanne, qui était enceinte, parla tout le temps à Thérèse de ses douleurs et de ses joies. Thérèse semblait l'écouter avec un grand intérêt ; les yeux fixes, les lèvres serrées, elle penchait los angeles tête par moments ; ses paupières, qui se baissaient, couvraient d'ombre tout son visage. Laurent, de son côté, prêtait une consciousness soutenue aux récits du vieux Michaud et d'Olivier. Ces messieurs ne tarissaient pas, et Grivet ne parvenait qu'avec peine à placer un mot entre deux words du père et du fils. D'ailleurs, il avait pour eux un convinced respect ; il trouvait qu'ils parlaient bien. Ce soir-là, l. a. causerie ayant remplacé le jeu, il s'écria naïvement que l. a. dialog de l'ancien commissaire de police l'amusait presque autant qu'une partie de dominos. Depuis près de quatre ans que les Michaud et Grivet passaient les jeudis soir chez les Raquin, ils ne s'étaient pas fatigués une seule fois de ces soirées monotones qui revenaient avec une régularité énervante. Jamais ils n'avaient soupçonné un rapid le drame qui se jouait dans cette maison, si paisible et si douce, lorsqu'ils y entraient. Olivier prétendait d'ordinaire, par une plaisanterie d'homme de police, que l. a. salle à manger sentait l'honnête homme. Grivet, pour ne pas rester en arrière, l'avait appelée le Temple de los angeles Paix. A deux ou trois reprises, dans les derniers temps, Thérèse expliqua les meurtrissures qui lui marbraient le visage, en disant aux invités qu'elle était tombée. Aucun d'eux, d'ailleurs, n'aurait reconnu les marques du poing de Laurent ; ils étaient convaincus que le ménage de leurs hôtes était un ménage modèle, tout de douceur et d'amour.

Rated 4.44 of 5 – based on 10 votes