By Plotinus, Porphyry

Né en Égypte au début du IIIè siècle apr. J.-C., Plotin s'installe à Rome en 246, en terre stoïcienne, pour y enseigner les principes d'une philosophie platonicienne et y inaugurer los angeles culture qu'on dit aujourd'hui "néoplatonicienne ". De 254 jusqu'à l. a. veille de sa mort, en 270, Plotin rédige un ensemble de textes que son disciple Porphyre éditera vers l'année three hundred en les distribuant en six "neuvaines": les Ennéades. Dans ces traités, Plotin se suggest de guider l'âme de son lecteur sur le chemin d'une ascèse qui doit l. a. conduire vers son principe, "l'Intellect", et lui permettre alors de percevoir, pour s'y unir, le principe de toutes choses qu'est l'Un".

Show description

Read Online or Download Traités 51-54 : Sur la vie de Plotin et la mise en ordre de ses livres PDF

Best Philosophy books

In Praise of Doubt: How to Have Convictions Without Becoming a Fanatic

“A e-book of serious sensible knowledge via authors who've profound perception into the highbrow dynamics governing modern existence. ”—Dallas Willard, writer of realizing Christ Today In In compliment of Doubt, world-renowned social scientists, Peter L. Berger (The Homeless brain, Questions of religion) and Anton C.

Enlightenment: Britain and the Creation of the Modern World

For generations the conventional concentration for these wishing to appreciate the roots of the fashionable international has been France at the eve of the Revolution. Porter definitely recognizes France's value, yet the following makes an overpowering case for consideringBritain the real domestic of modernity - a rustic pushed through an exuberance, variety and gear of invention related merely to twentieth-century the United States.

Better Never to Have Been: The Harm of Coming into Existence

Most folk think that they have been both benefited or at the least now not harmed by means of being introduced into lifestyles. hence, in the event that they ever do think about whether or not they may still carry others into existence---rather than having teenagers with out even puzzling over whether or not they should---they presume that they do them no damage.

Griffin on Human Rights

Human rights are probably the most debatable and broadly mentioned principles in modern politics, ethics, and legislations. In fresh a long time, the philosophy of human rights has turn into the most full of life parts in philosophy. some of the most major individuals to the controversy has been James Griffin, previously White's Professor of ethical Philosophy on the collage of Oxford.

Extra resources for Traités 51-54 : Sur la vie de Plotin et la mise en ordre de ses livres

Show sample text content

142. L’objection est pertinente : si l’on soutient, comme le fait Platon lui-même, que ce sont les différentes � humeurs » du corps et son état de plus ou moins grand rassasiement qui déterminent les tendencies de l’âme, dès lors, ce n’est pas l. a. matière qui, dans le corps, sera décisive pour rendre raison du bien ou du mal en l’âme, mais bien los angeles manière dont cette matière est organisée et disposée dans l’organisme. D’une certaine façon, on pourrait dire que los angeles matière en tant que radicalement indéterminée est indifférente en ce qui concerne l. a. santé de l’âme, mais que c’est au niveau des déterminations du corps, donc au niveau de sa forme, que se décide los angeles qualité de l’âme. 143. Hoûtos renvoie à l’objecteur évoqué au début de los angeles word, qui refusait d’admettre que l. a. matière est los angeles reason du fait que nous sommes mauvais. Je ponctue différemment des autres traducteurs. À mon sens, kaì hoûtos (l. 10) débute une nouvelle word, qui est le début de los angeles réponse à l’objection. a hundred and forty four. � Forme » traduit ici skh ē̂ ma (l. 12). a hundred forty five. L’exemple de l. a. hache pour illustrer le rapport entre l. a. forme et l. a. matière est aristotélicien : voir par exemple De l’âme, II, 1, 412b12. 146. L’argumentation procède en deux temps. Plotin start par s’appuyer sur l’affirmation classique dans l. a. pensée aristotélicienne selon laquelle on ne peut, dans le corps, séparer los angeles forme de los angeles matière. Il soutient ensuite que, du fait de cette inséparabilité, l. a. matière � contamine » los angeles forme : contrairement par conséquent à ce qu’affirme l’objecteur, ce n’est pas los angeles forme du corps en tant que telle qui détermine l’état de l’âme, mais bien los angeles forme en tant qu’elle est affectée et corrompue par los angeles matière. Le mal réside précisément dans cette inversion de los angeles causalité : ce n’est pas seulement los angeles forme (ou, dans le vocabulaire plotinien, le lógos) qui organise l. a. matière, mais en retour, los angeles matière exerce sur los angeles forme une contre-causalité qui affaiblit considérablement sa puissance et los angeles pervertit. 147. L’exemple du feu est souvent utilisé par Plotin comme representation du rapport entre l’intelligible et le brilliant. Le traité 38 (VI, 7) distingue ainsi le � feu sensible » et le � feu intelligible » ; et c’est le moment qui � est plus » et est � plus vivant » (11, 47-48). 148. Il ne faut pas confondre ce que sont les réalités intelligibles en elles-mêmes, et les effets produits par les photos de ces réalités dans l. a. matière du good. Ainsi los angeles chaleur dégagée par le feu, qui est une sorte d’expansion du feu dans l’extériorité, est un effet de l’affaiblissement du lógos du feu dans los angeles matière : dans l’intelligible, los angeles Forme du feu reste tout entière concentrée en elle-même, elle ne se diffuse pas vers le dehors. 149. On ne peut pas dire que los angeles matière est � froide », automobile ce serait lui donner une qualité qui contredirait son indétermination. Elle est donc aussi bien privation du chaud que privation du froid. one hundred fifty. J’adopte los angeles leçon proposée par Sleeman hoíper au lieu du húper qui apparaît dans les manuscrits. Plotin se livre ici à une audacieuse analogie entre le rapport des lógoi à los angeles matière d’une half, et celui de l. a. nourriture au sang et aux humeurs de l’organisme qui l’ingurgite, d’autre half.

Rated 4.84 of 5 – based on 39 votes