By Joseph Kessel

Barcelone, octobre 1934. Quand l. a. Catalogne se soulève pour réclamer son indépendance, Alejandro, un jeune cireur de chaussures naïf et enthousiaste, et son ami Vincente décident de s'engager dans ce combat... Une magnifique histoire d'amitié et d'honneur.

Show description

Read Online or Download Une balle perdue PDF

Best France books

The Perfect Meal: In Search of the Lost Tastes of France

IACP Cookbook Award Winner (Culinary Travel)John Baxter's the fitting Meal is an element grand travel of France, half historical past of French delicacies, taking readers on a trip to find and appreciate many of the world's nice cultural achievements prior to they disappear thoroughly. the most respected and intricate parts of French food are at risk of disappearing as previous methods of agriculture, butchering, and cooking fade and are forgotten.

A Case of Curiosities

Tells of the weird adventures of an 18th-century watchmaker and mechanical wizard - Claude web page. Maimed by means of surgical procedure on the age of 12, his guide dexterity destines him to develop into one in all Europe's so much proficient inventors while he acquires the talents of the enamelist and watchmaker.

When Paris Went Dark: The City of Light Under German Occupation, 1940-1944

The spellbinding and revealing chronicle of Nazi-occupied Paris On June 14, 1940, German tanks entered a silent and approximately abandoned Paris. 8 days later, France authorised a humiliating defeat and overseas career. hence, an eerie feel of normalcy settled over the town of sunshine. Many Parisians keenly tailored themselves to the situation-even allied themselves with their Nazi overlords.

The Patagonian Hare: A Memoir

"Even if I lived 100 lives, I nonetheless would not be exhausted. " those phrases catch the depth of the reviews of Claude Lanzmann, a guy whose acts have continually been a negation of resignation: a member of the French Resistance at 16, a chum to Jean-Paul Sartre and a lover to Simone de Beauvoir, and the director of flicks together with essentially the most very important motion pictures within the heritage of cinema, Shoah.

Extra resources for Une balle perdue

Show sample text content

Sans atteindre à los angeles hauteur des quatorze étages qui abritaient les providers publics, cette maison dominait cependant toutes les autres. l. a. tourelle ajourée et couverte d’une petite coupole qui l’exhaussait encore, ornement au goût des premières années du siècle, fixa le choix d’Alejandro. Son poste était là. Il marcha vers ce yet, sans même jeter un regard sur le jardin public, ni sur l’Hôtel Colon qui se trouvait en face du trottoir qu’il suivait. Mais au pied même de l’immeuble à coupole, il s’arrêta, tout raidi. Dans los angeles Rambla, sur un banc placé à quelques mètres d’Alejandro, des légionnaires étaient assis, leur fusil entre les genoux. L’adolescent sentit le souffle lui manquer. Il n’était pas superstitieux parce qu’il avait malesé son lifestyles sans crainte ni angoisse. Pourtant, il crut, dans cette rencontre, apercevoir un signe, une prédestination. « Un kind est sur toi », avait dit Juan. Peut-être, en vérité, les yeux hagards du guitariste avaient-ils distingué une marque sur son entrance. Sinon, pourquoi les Africains, juste là, sur le grand seuil ? Alejandro ne se demanda pas s’ils étaient ceux-là même qu’il avait vus patrouiller dans l. a. vieille ville, les bourreaux de Juan. Eux ou d’autres, qu’importait ! Les traqueurs d’hommes guettaient le gibier promis. Et lui, il était venu à eux. Avec une consciousness extatique Alejandro observa leurs visages, modelés par les climats les plus durs. Il n’y découvrit qu’une seule et même expression : un mortel ennui. Alejandro eût préféré los angeles cruauté l. a. plus bestiale à cette absence, à ce néant. Il eût voulu une autre determine à son destin. Il contourna l’entrée principale, et prit l. a. porte de carrier pour pénétrer dans los angeles maison. Elle était occupée par des bureaux de trade et des sociétés d’exportation. Personne ne pouvait s’étonner de voir, dans l’escalier des livreurs, un très jeune homme chargé d’une sorte de sac. Répondant à de brefs saluts, s’écartant pour laisser le passage à des portefaix courbés sous des caisses énormes, Alejandro arriva sans encombre jusqu’au toit, sur los angeles plate-forme qui soutenait los angeles tourelle, et referma soigneusement los angeles trappe par où l’on y accédait. Là, il commença par vider ses poches des cartouches et les disposa en petits tas égaux, afin de mesurer d’un coup d’œil ses réserves en munitions. Puis, il sortit l. a. carabine de los angeles paillasse, enleva soigneusement les débris végétaux qui s’étaient collés à elle, vérifia le mécanisme de l’éjecteur. Enfin, avec los angeles paillasse, il boucha, du côté de l’avenue une demi-douzaine d’espaces dans l. a. rampe circulaire, à tiges de fer, qui enveloppait son safe haven. Cela fait, il s’accouda à l. a. balustrade. Sous ses pieds, s’ouvrait une fosse rectangulaire, semée de taches vertes, fourmillante et grondante. C’était los angeles position de Catalogue où les passants, les véhicules publics et privés, les camions et les charrettes, menaient leur ronde incroyablement rapetissée, incroyablement vaine. Au bas de l’Hôtel Colon, sur los angeles terrasse rétablie, s’agglutinait une pâte noirâtre. Était-il attainable qu’il se fut rendu là chaque jour !

Rated 4.42 of 5 – based on 15 votes