By Delphine Coulin

Deux filles, Aurore et Marine, reviennent d'Afghanistan. Elles y ont vécu six mois de rigidity, d'horreur, de peur.

Elles vont passer trois jours à Chypre, dans un hôtel cinq étoiles, pour ce que l'armée appelle un « sas de décompression », où on va leur réapprendre à vivre normalement, à oublier l. a. guerre, à coup de séances de débriefing collectif et cours d'aquagym, de soirées arrosées et de visites de websites archéologiques de los angeles vieille Europe.

Dans un décor de filles en maillots et de fêtes sur los angeles plage, Aurore et Marine vont s'apercevoir qu'elles n'ont peut-être plus rien à perdre, et aller jusqu'au bout de l. a. violence.

Show description

Read Online or Download Voir du pays PDF

Best Fiction books

Selected Short Stories (Penguin Classics)

Poet, novelist, painter and musician, Rabindranath Tagore (1861-1941) is the grand grasp of Bengali tradition. Written throughout the Nineties, the tales during this choice brilliantly recreate bright pictures of Bengali existence and landscapes of their depiction of peasantry and gentry, casteism, corrupt officialdom and dehumanizing poverty.

Crocodile Tears (Alex Rider, Book 8)

A charity dealer con artist has raised thousands of bucks in donations, simply to take a position them in a sort of genetically changed corn that has the facility to free up an airborne pressure of virus so strong it might knock out a complete nation in a single windy day. A disaster so far-reaching that it can elevate thousands of bucks extra in charitable donations, all of which might be embezzled via one guy.

The Underdogs: A Novel of the Mexican Revolution (Penguin Classics)

The best novel of the Mexican Revolution, in an excellent new translation by means of an award-winning translatorThe Underdogs is the 1st nice novel in regards to the first nice revolution of the 20 th century. Demetrio Macias, a negative, illiterate Indian, needs to subscribe to the rebels to avoid wasting his kinfolk. brave and charismatic, he earns a generalship in Pancho Villa?

All That is Solid Melts into Air

Russia, 1986. On a run-down condominium block in Moscow, a nine-year-old prodigy performs his piano silently for worry of anxious the acquaintances. In a manufacturing facility at the outskirts of the town, his aunt makes automobile elements, hiding her dissident prior. In a close-by sanatorium, a health practitioner immerses himself in his paintings, heading off his failed marriage.

Additional resources for Voir du pays

Show sample text content

Sortir du périmètre où on l’avait cantonnée. Ne plus avoir l’impression d’avancer chaque jour vers un horizon qui s’éloignait un peu plus. Elles ont commencé à sortir. Aurore venait los angeles chercher los angeles nuit avec l. a. mobylette de sa mère. Elle traversait los angeles ville dans une ronflette de Motobécane en colère, et elle se garait au coin de los angeles rue bordée d’arbres qu’elle connaissait par cœur. Marine passait par l. a. fenêtre de sa chambre mansardée, sortait sur le toit, descendait le lengthy de los angeles gouttière et elle voyait sa silhouette se dessiner sur fond de ciel et disparaître, et puis tout à coup réapparaître à côté d’elle, elle lui attrapait los angeles taille et Aurore démarrait. Sans casque. Elles sortaient des nuits entières. Toujours en cachette. Elles se glissaient des papiers commentant les comportements des profs ou de leurs copains de classe – le regard torve de Romain l’Obsédé, les chaussettes de tennis de Vincent Bégaud, le suçon violet dans le cou de Laurène Allio –, elles se faisaient des goûters de soreness grillé couvert de beurre et de gelée de groseilles mélangés, elles passaient des heures à marcher dans le centre-ville sans un regard pour les boutiques : elles marchaient juste pour discuter. Elles se disputaient parfois, se rabibochaient toujours. Elles parlaient de tout, de leur présent, de leur avenir, de leur enfance. Certains de ses souvenirs étaient aussi nets pour elle que pour Marine. Le prime été, Aurore le revoyait très clairement. Alors que quelques mois plus tôt elle était plantée dans un coin de los angeles cour à ne pas savoir que faire de ses bras et de ses jambes, sans parler de toutes les events de son corps qui avaient changé récemment, cet été-là, elle a su. Marine était à l’aise dans son corps massif. Aurore se souvenait du optimum jour où elles s’étaient donné rendez-vous à l. a. plage. Elle était arrivée en traînant les pieds (elle avait essayé tous les maillots de l. a. maison en finissant par mettre le moins passé, un deux-pièces orange que sa mère avait dû s’acheter dix ans plus tôt), et elle l’avait vue, direct. Dans l’eau, debout, les cheveux mouillés, tirés en arrière, et un rire magnifique. Un rire qui n’avait peur de rien, et qu’on entendait malgré les cris, les jeux, les vagues. Un rire éclatant. Et les bras bronzés qui se tendaient, le ballon qui se lançait, les garçons qui l’attrapaient. Elle était libre. Heureuse d’avoir grab ans. De temps en temps elle plongeait pour se rafraîchir, elle ressortait en bondissant, partait sur le plongeoir, revenait en smashant. los angeles plage était à elle. Elle lui a fait un grand signe, et Aurore a enlevé ses vêtements, moins inquiète. Elle a oublié le maillot de sa mère, s’est approchée, et elle s’est mise à jouer au ballon avec eux. A partir de là, elles ont ecu leur bande, et une activité principale : nager. Elle a moveé cet été-là dans l’eau. Et alors qu’elle s’était toujours sentie transparente, elle a european l’impression de commencer à exister. Elle riait citadel, elle jouait avec les garçons, elle sautait de l. a. digue, on les remarquait. C’étaient elles, qui faisaient désormais semblant de ne rien voir.

Rated 4.30 of 5 – based on 34 votes