This publication used to be switched over from its actual version to the electronic structure via a group of volunteers. you could locate it at no cost on the net. buy of the Kindle version comprises instant supply.

Show description

Read or Download Voyage au centre de la terre. English PDF

Similar French Literature books

Lanzarote

Realising that his New 12 months is likely to be a catastrophe, as ordinary, our narrator, on impulse, walks right into a shuttle supplier to publication per week within the sunlight. delicate to his constrained ability and dislike of Muslim international locations, the trip agent indicates an island choked with twenty first century hedonism, set in a strange lunar panorama - Lanzarote.

Sodom and Gomorrah: In Search of Lost Time, Volume 4 (Penguin Classics Deluxe Edition)

Sodom and Gomorrah—now in a very good translation through John Sturrock—takes up the subject of gay love, female and male, and dwells on how harmful sexual jealousy will be in the event you endure it. Proust’s novel can also be an unforgiving research of either the decadent excessive society of Paris and the increase of a philistine bourgeoisie that's for you to supplanting it.

Nana (Oxford World's Classics)

Nana opens in 1867, the yr of the realm reasonable, while Paris, thronged through a sophisticated elite, used to be an ideal objective for Zola's scathing denunciation of hypocrisy and fin-de-siècle ethical corruption. during this new translation, the destiny of Nana--the Helen of Troy of the second one Empire, and daughter of the laundress in L'Assommoir--is now rendered in racy, fashionable English.

The Nun (Oxford World's Classics)

Diderot's The Nun (La Religieuse) is the doubtless precise tale of a tender lady compelled through her mom and dad to go into a convent and take holy orders. a unique mingling mysticism, insanity, sadistic cruelty and nascent sexuality, it provides a scathing perception into the results of pressured vocations and the unnatural lifetime of the convent.

Additional resources for Voyage au centre de la terre. English

Show sample text content

En effet, quelle puissance humaine pouvait me ramener à los angeles floor du globe et disjoindre ces voûtes énormes qui s’arc-boutaient au-dessus de ma tête ? Qui pouvait me remettre sur los angeles path du retour et, me réunir à mes compagnons ? � Oh ! mon oncle ! » m’écriai-je avec l’accent du désespoir. Ce fut le seul mot de reproche qui me vint aux lèvres, automobile je compris ce que le malheureux homme devait souffrir en me cherchant à son travel. Quand je me vis ainsi en dehors de tout secours humain, incapable de rien tenter pour mon salut, je songeai aux secours du ciel. Les souvenirs de mon enfance, ceux de ma mère que je n’avais connue qu’au temps des baisers, revinrent à ma mémoire. Je recourus à los angeles prière, quelque peu de droits que j’eusse d’être entendu du Dieu auquel je m’adressais si tard, et je l’implorai avec ferveur. Ce retour vers l. a. windfall me rendit un peu de calme, et je pus concentrer sur ma state of affairs toutes les forces de mon intelligence. J’avais pour trois jours de vivres, et ma gourde était pleine. Cependant je ne pouvais rester seul plus longtemps. Mais fallait-il monter ou descendre ? Monter évidemment ! monter toujours ! Je devais arriver ainsi au element où j’avais abandonné l. a. resource, à los angeles funeste bifurcation. Là, une fois le ruisseau sous les pieds, je pourrais toujours regagner le sommet du Snæfell. remark n’y avais-je pas musicé plus tôt ! Il y avait évidemment là une likelihood de salut. Le plus pressé était donc de retrouver le cours du Hans-bach. Je me levai et, m’appuyant sur mon bâton ferré, je remontai los angeles galerie. los angeles pente en était assez raide. Je marchais avec espoir et sans embarras, comme un homme qui n’a pas le choix du chemin à suivre. Pendant une demi-heure, aucun crisis n’arrêta mes pas. J’essayais de reconnaître ma direction à l. a. forme du tunnel, à los angeles saillie de certaines roches, à los angeles disposition des anfractuosités. Mais aucun signe particulier ne frappait mon esprit, et je reconnus bientôt que cette galerie ne pouvait me ramener à los angeles bifurcation. Elle était sans factor. Je me heurtai contre un mur impénétrable, et je tombai sur le roc. De quelle épouvante, de quel désespoir je fus saisi alors, je ne saurais le dire. Je demeurai anéanti. Ma dernière espérance venait de se briser contre cette muraille de granit. Perdu dans ce labyrinthe dont les sinuosités se croisaient en tous sens, je n’avais plus à tenter une fuite very unlikely. Il fallait mourir de los angeles plus effroyable des morts ! Et, selected étrange, il me vint à los angeles pensée que, si mon corps fossilisé se retrouvait un jour, sa rencontre à trente lieues dans les entrailles de los angeles terre soulèverait de graves questions scientifiques ! Je voulus parler à voix haute, mais de rauques accents passèrent seuls entre mes lèvres desséchées. Je haletais. Au milieu de ces angoisses, une nouvelle terreur vint s’emparer de mon esprit. Ma lampe s’était faussée en tombant. Je n’avais aucun moyen de l. a. réparer. Sa lumière pâlissait, et allait me manquer ! Je regardai le courant lumineux s’amoindrir dans le serpentin de l’appareil. Une procession d’ombres mouvantes se déroula sur les parois assombries, Je n’osais plus abaisser ma paupière, craignant de perdre le moindre atome de cette clarté fugitive !

Rated 4.81 of 5 – based on 20 votes